Les Verts et les Vert’libéraux (PVL) devraient nettement progresser lors des élections fédérales de cet automne, les deux partis ayant encore gagné des points, selon un dernier sondage publié ce dimanche.

Si le Conseil national (parlement) avait été élu ce week-end, les Verts obtiendraient 10,2% des voix, soit 3,1 points de pourcentage de plus qu’en automne 2015, tandis que le PVL serait à 7,2% (+2,6), indique le sixième sondage du groupe de médias Tamedia. Encore une fois, les deux partis affichent une légère progression par rapport à la dernière enquête, réalisée en mai.

A l’inverse, l’Union démocrate du centre (UDC, première force politique) serait le parti qui perdrait le plus de plumes. Il resterait toutefois largement en tête avec 27,9% (-1,5).

Les autres grands partis subiraient également des pertes. Le Parti socialiste (PS) obtiendrait 18% des voix (-0,8 point), le Partis libéral radical (PLR) 15,6% (-0,8) et le Parti démocrate chrétien (PDC) 10,4% (-1,2). Toutes ces fluctuations vers le bas se situent dans la marge d’erreur statistique, précise le sondage.

Les partis écologistes marquent notamment des points auprès des jeunes: 22% des moins de 34 ans entendent voter pour l’un des deux. Les Verts, ainsi que le PS, sont par ailleurs plus appréciés des femmes. Le PLR est en revanche davantage plébiscité par les hommes. L’électorat UDC est quant à lui paritaire.

Les coûts de la santé arrivent une nouvelle fois en tête des préoccupations des sondés. Pour 70% d’entre eux, il s’agit d’un problème politique persistant. Les rentes (62%) et le changement climatique (52%) viennent ensuite. Les considérations environnementales intègrent ainsi pour la première fois le podium.

Les relations entre la Suisse et l’Union européenne (46%) glissent ainsi au quatrième rang. Seuls 39% des sondés s’inquiètent encore de l’immigration et 33% du système d’asile.

Bouton retour en haut de la page
Fermer