Les dirigeants chinois et ceux des institutions de l’Union européenne (UE) tiennent ce lundi par vidéoconférence le 22ème sommet UE-Chine qui permettra aux deux parties de discuter des perspectives de leur coopération bilatérale face aux multiples défis actuels et de tenter de surmonter leurs divergences sur plusieurs sujets.

A cette occasion, les présidents de la Commission et du Conseil européens, Ursula von der Leyen et Charles Michel, devront s’entretenir avec le président chinois, Xi Jinping, ainsi que le Premier ministre, Li Keqiang, sur la coopération UE-Chine, notamment en ce qui concerne l’économie et le commerce, la connectivité, le développement durable et le changement climatique, outre la sécurité et la défense.

Les deux parties discuteront également de la réponse à la pandémie du coronavirus et des moyens pour accélérer la relance économique.

Des questions internationales et régionales d’intérêt commun seront aussi au menu de ce sommet virtuel durant lequel Chinois et Européens tenteront de parvenir à un terrain d’entente sur plusieurs sujets de divergence.

Le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, avait insisté la semaine dernière que la relation UE-Chine doit être “fondée sur la confiance, la transparence et la réciprocité”.

L’ambassadeur chinois auprès de l’UE, Zang Ming, avait, de son côté, affirmé que “la Chine espère que l’UE mettra en place un environnement équitable, impartial et non discriminatoire” pour les investissements.

Les échanges de biens entre la Chine et l’UE représentaient 1,5 milliard d’euros par jour en 2019, selon des données de la Commission européenne.

Bouton retour en haut de la page
Fermer