Le résultat net consolidé de Sofac s’est établi à -5 millions de dirhams (MDH) à fin décembre 2020, contre 147 MDH une année auparavant.

Ce résultat a été impacté par le coût du risque consolidé qui s’est élevé à 315 MDH, après intégration du provisionnement prospectif du risque relatif aux impacts potentiels de la crise sanitaire, explique Sofac dans un communiqué, publié à l’issue de son Conseil d’administration.

Hors cette provision exceptionnelle, le coût du risque aurait été de 111 MDH, fait remarquer l’entreprise.

Le produit net bancaire (PNB) de Sofac en 2020 a enregistré, quant à lui, une progression de 12% sur base consolidé, s’établissant ainsi à 483 MDH. Cette croissance est consécutive à une hausse combinée de la marge d’intérêt et de la marge sur commissions.

La distribution du crédit s’est élevée à 2,48 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2020, en baisse de 4% par rapport à 2019.

S’agissant de l’encours brut, il a atteint 8,097 MMDH, soit une évolution annuelle de 14%. Cette hausse est constatée grâce à la combinaison de multiples facteurs, dont la bonne tenue de la production sur l’année malgré l’impact de la crise sanitaire, la maitrise du taux d’attrition et le report des échéances accordé à la clientèle.

Quant à l’encours de la dette, il a connu, pour sa part, une hausse de 18%.

Sur base sociale, le résultat net de Sofac s’est chiffré à 17 MDH, soit une baisse annuelle de 85%, qui s’explique par une dotation aux provisions pour risques et charges à hauteur de 96 MDH. Le PNB s’est apprécié de 7%, s’établissant à 481 MDH.

Bouton retour en haut de la page
Fermer