Les sociétés cotées à la Bourse de Casablanca ont enregistré un chiffre d’affaires (CA) de 170,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2020, en repli de 4,8% par rapport à la même période une année auparavant, selon BMCE Capital Research.

Dans une note intitulée “Earnings T3 2020”, BMCE Capital Research souligne que si au terme des neuf premiers mois de l’année, l’activité des sociétés cotées (à l’exclusion de 3 sociétés n’ayant pas publiés leurs indicateurs) reste globalement en berne, le 3ème trimestre semble “prometteur” au regard du redressement des réalisations commerciales d’une majorité de secteurs industriels.

Ainsi, BMCE Capital Research fait état d’une hausse de 4,6% du PNB des financières à 50 MMDH, redevable principalement à la bonne tenue de la marge d’intérêt des Banques de la Place (+7,8%) dans un contexte marqué par le développement du crédit aux entreprises (lequel a été soutenu par DAMANE Oxygène et DAMANE Relance).

L’évolution du PNB intègre toutefois un recul de la marge sur commissions et du résultat sur opérations de marché de l’ordre de 1,5% et 8,1% respectivement, en raison d’une diminution de l’activité liée à la crise sanitaire, relève la même source.

En outre, le chiffre d’affaires des Industries a accusé une baisse de 8,7% à 107,5 MMDH, intégrant notamment une contraction des revenus de Total Maroc ayant pâti du recul de la demande de carburants depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire ainsi que d’un effet prix négatif dans le sillage du repli des cours du pétrole à l’international.

Le document fait également ressortir un repli des revenus de Lafargeholcim Maroc en raison de la baisse notable de la demande nationale de ciment en 2020, impactées par le ralentissement des chantiers durant la période de confinement et de Sonasid suite à l’effondrement de son activité consécutivement à l’arrêt des activités de construction dans un double contexte d’intensification des importations et de poursuite de la tendance baissière des prix sur le marché international.

Par ailleurs, le CA du secteur Assurance & Courtage a connu un repli de 4,6%. Ce résultat s’explique, selon BMCE Capital Research, par un mauvais comportement de la Branche Vie (-14,8%) en lien avec une diminution de la collecte épargne, notamment les versements libres.

Pour sa part, l’activité Non-Vie s’est améliorée de 1,2% en dépit de la crise sanitaire, précise la même source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer