Le chiffre d’affaires de la Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP) s’est établi à 403,7 millions de dirhams (MDH) à fin juin 2020, en baisse de 15% par rapport à la même période une année auparavant.

L’activité vinylique a été fortement impactée par l’arrêt quasi général des unités de transformation plastique, générant ainsi une baisse de 21,8% des volumes vendus en comparaison avec la même période de 2019, indique SNEP dans un communiqué, notant que la forte consommation nationale en eau de javel durant cette crise sanitaire a généré, toutefois, une amélioration de 15,1% des volumes vendus de l’activité d’électrolyse.

S’agissant de l’endettement financier, il s’est établi à 224,2 MDH à fin juin 2020, contre 234,4 MDH à fin 2019, ajoute la même source.

Le communiqué souligne, en outre, qu’en dépit de la crise sanitaire, les optimisations opérationnelles mises en œuvre tout au long du premier semestre ont permis de soutenir les performances industrielles et améliorer la rentabilité de l’entreprise.

Bouton retour en haut de la page
Fermer