L’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, qui purgeait une peine de prison de cinq ans dans le cadre d’une affaire de détournement de fonds publics, a été gracié par le président de la République et a recouvert sa liberté après plus de deux ans de détention.

Il a bénéficié d’une remise de peines avec d’autres codétenus, selon une source judiciaire.

“Une remise totale des peines principales est accordée aux condamnés” Khalifa Sall, Mbaye Touré et Yaya Bodian”, indique un décret présidentiel, ajoutant que le garde des Sceaux, ministre de la Justice, a été chargé de la mise en oeuvre de cette décision.

L’ancien édile, incarcéré depuis mars 2017 dans l’affaire dite de la “caisse d’avance” de la mairie de Dakar, avait été condamné à 5 ans de prison le 30 mars 2018, une peine confirmée par la Cour d’appel de Dakar, le 30 août 2018, et la Cour suprême, le 3 janvier 2019.

Il avait auparavant été révoqué de ses fonctions de maire de la capitale sénégalaise, au lendemain de la confirmation de sa condamnation par la Cour d’appel. Il avait aussi perdu son mandant de député.

Bouton retour en haut de la page
Fermer