Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une contraction de l’économie sénégalaise à -0,7% en 2020, contre une croissance de 1,1% annoncée il y a trois mois par l’institution financière.

“L’économie sénégalaise a été durement touchée par la pandémie de covid-19. Il est maintenant prévu que le PIB réel se contracte de 0,7 % cette année, du fait de la pandémie et des mesures strictes d’endiguement”, a expliqué le FMI au terme d’une mission virtuelle sur le Sénégal.

Même si une reprise graduelle de l’activité économique est observée depuis le mois de mai avec la levée de la plupart des restrictions liées à la Covid-19, suivie de la réouverture des frontières en juillet et de la diminution de nouveaux cas de contamination, l’institution relève toutefois que ” la crise sanitaire et ses mesures drastiques ont entraîné des perturbations plus importantes que prévues sur l’économie du pays”.

Le FMI félicite par ailleurs le gouvernement quant à l’exécution du budget et à la mise en œuvre solide et transparente du programme de résilience économique et sociale (PRES).

Il encourage en outre les autorités sénégalaises à continuer d’agir avec prudence afin de maintenir le déficit budgétaire aux alentours de 6 % du PIB comme prévu dans la loi de finances rectificative 2020.

Pour 2021, l’institution monétaire internationale table sur une croissance supérieure à 5 % portée en partie par des perspectives favorables dans le secteur agricole. Cette projection est cependant conditionnée par la reprise mondiale et l’évolution des secteurs importants de l’économie tels que le tourisme, le transport et l’hôtellerie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer