La Commission européenne a annoncé avoir mobilisé 22,8 millions d’euros d’aide humanitaire en faveur des pays touchés par les effets de la sécheresse en Afrique australe.

Cette aide devrait contribuer à répondre aux besoins alimentaires d’urgence et soutenir les populations vulnérables, notamment en Eswatini, au Lesotho, à Madagascar, en Zambie et au Zimbabwe, indique un communiqué de la Commission.

Ce financement intervient alors que de « vastes régions d’Afrique australe sont actuellement confrontées à la plus grave sécheresse depuis des décennies », précise le communiqué.

«De nombreux ménages pauvres vivant dans des régions touchées par la sécheresse dans certains pays d’Afrique australe rencontrent des difficultés pour manger à leur faim en raison des mauvaises récoltes, d’un accès réduit à l’eau et, dans certains cas, du prix excessif des denrées alimentaires sur les marchés », a déploré le commissaire européen chargé de la gestion des crises, M. Janez Lenarčič, cité dans le communiqué.

Il a assuré, à cet égard, que l’aide humanitaire octroyée par l’UE « contribuera à fournir des denrées alimentaires à ceux qui en ont le plus besoin et à faire face à la crise alimentaire dans les communautés rurales fragiles».

La région de l’Afrique australe et de l’océan indien est, dans son ensemble, exposée aux catastrophes naturelles et connaît des sécheresses et des inondations qui détruisent les récoltes et affaiblissent encore plus les communautés fragiles.

Depuis janvier, l’UE a alloué, au total, 67,95 millions d’euros d’aide humanitaire dans l’ensemble de la région. La majeure partie de ce financement a été consacrée à l’aide d’urgence apportée à la suite de catastrophes naturelles (cyclones Idai et Kenneth) ainsi qu’à l’aide alimentaire, ce qui a permis d’aider les communautés à risque à mieux s’équiper pour faire face aux catastrophes liées au climat, selon l’exécutif européen.

Bouton retour en haut de la page
Fermer