Le Conseil de sécurité des Nations-Unies a approuvé jeudi la création d’une mission d’appui à la transition au Soudan et prorogé le mandat de l’opération hybride ONU-Union africaine au Darfour en raison de la pandémie de Covid-19.

Lors d’une réunion virtuelle consacrée à la situation dans ce pays, les membres du Conseil ont approuvé à l’unanimité l’établissement de la MINUATS, la mission des Nations-Unies d’appui à la transition au Soudan, pour une période initiale de 12 mois à compter du 1er janvier 2021.

La MINUATS a pour mandat d’appuyer la transition politique au Soudan, les progrès vers une gouvernance démocratique ainsi que la promotion et la protection des droits de l’homme et d’une paix durable.

La nouvelle mission appuiera également les processus de paix et la mise en œuvre des futurs accords de paix, aider à la consolidation de la paix, à la protection civile et à l’état de droit, en particulier au Darfour et dans les régions du sud-Kordofan et du Nil bleu. Le Conseil a également chargé la nouvelle mission d’appuyer la mobilisation de l’aide économique et au développement et la coordination de l’aide humanitaire.

Le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, avait informé le Conseil de sécurité en avril dernier que la réponse à la pandémie de Covid-19 – y compris les fermetures d’aéroports et la suspension des rotations de troupes – ne permettait pas à l’opération hybride des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour (MINUAD) de conclure son mandat le 31 octobre 2020 comme prévu.

Le Conseil de sécurité a pris en compte l’impact du coronavirus et a donc décidé à l’unanimité de ses membres de prolongé le déploiement de la MINUAD de deux mois et a maintenu inchangé le nombre de soldats et de policiers affectés à la mission.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer