Le gouvernement britannique a appelé jeudi les joueurs de Premier League à renoncer à une partie de leur salaire, pour limiter l’impact économique de l’arrêt du football imposé par la pandémie de coronavirus.

“Tout le monde doit jouer son rôle et cela veut dire que les joueurs de Premier League aussi”, a déclaré le ministre de la Santé Matt Hancock lors d’une conférence de presse, notant que “la première chose qu’ils peuvent faire pour contribuer est d’accepter une baisse de salaire”.

Tottenham, Newcastle et Norwich, trois clubs de l’élite, ont décidé de placer leur personnel non-joueur sous le programme de chômage partiel mis en place par le gouvernement qui prend en charge 80% des revenus à concurrence de 2.500 livres par mois.

En revanche, aucun club de Premier League n’a pour le moment annoncé de sacrifice financier pour ses joueurs, même si chez les Spurs certains dirigeants, dont le président Daniel Levy, ont eux baissé leurs salaires de 20%.

La Premier League se trouve assez isolé en Europe, alors que sur le reste du continent, de grands clubs comme le Bayern, Barcelone ou la Juventus ont déjà vu leurs joueurs réduire leurs émoluments pour aider leur club dans cette passe difficile.

Bouton retour en haut de la page
Fermer