La société marocaine de crédit à la consommation Salafin a réalisé un Produit Net Bancaire (PNB) de 367 millions de dirhams (MDH) au titre de l’année 2020, soit un repli de 13%, en lien notamment avec la baisse des encours et la dégradation des conditions de marché.

Au 4ème trimestre 2020, le PNB s’est établi à 90 MDH, en recul de 7% comparativement à la même période de l’année écoulée, a précisé Salafin dans un communiqué financier.

Après un second trimestre fortement impacté par la crise sanitaire, la reprise partielle de l’activité, engagée dès le troisième trimestre, s’est poursuivie sur le quatrième trimestre, a indiqué la société.

Ainsi, la production nette totalise 315 MDH, tirée par la reprise des ventes automobiles ayant permis la production de 187 MDH de nouveaux financements, soit une baisse contenue de 5% par rapport au T4-2019.

Par ailleurs, la famille des crédits personnels a connu une évolution moins favorable, à 128 MDH. Ce niveau de production s’explique par le contexte actuel d’incertitude à l’origine de la baisse de la demande des ménages (dépenses différées, thésaurisation, etc.), associée à une gestion rigoureuse des conditions d’octroi de crédits.

L’encours financier à fin 2020 s’établit ainsi à plus de 3,39 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 7% par rapport l’exercice 2019, sous l’effet de la baisse des encours des opérations de Location avec Option d’Achat (LOA) à 817 MDH au moment où l’encours des Opérations de Crédit présente un solde de plus de 2,57 MMDH.

Bouton retour en haut de la page
Fermer