Le Canada se joindra à la Coalition internationale pour le Sahel, ont annoncé les ministres des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, et de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan.

Le chef de la diplomatie canadienne devra faire partie du groupe restreint des chefs de la diplomatie de la Coalition, a indiqué le ministère canadien des Affaires étrangères.

“Nous avons hâte de travailler avec les pays du Sahel ainsi que nos partenaires internationaux pour aider à rétablir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région”, a souligné M. Champagne dans un communiqué.

Lors de réunions virtuelles avec leurs homologues respectifs, les deux ministres canadiens ont réitéré l’engagement d’Ottawa à l’égard des pays du Sahel pour faire progresser leurs priorités en matière de paix et de sécurité, de développement, de gouvernance inclusive, d’égalité des genres et de lutte aux changements climatiques.

Ils ont aussi souligné l’engagement du Canada en faveur de l’aide internationale au Sahel, tout en insistant sur sa volonté de contribuer aux efforts internationaux visant à stabiliser la région, en participant à des opérations, à des exercices et à des initiatives de renforcement des capacités.

La Coalition internationale pour le Sahel est un groupe voué à faciliter la coordination et l’interaction entre les différentes dimensions de l’action internationale pour soutenir les pays du G5 Sahel.

Le G5 Sahel est un cadre institutionnel pour la coordination et la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité en Afrique de l’Ouest, établi par cinq États : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Bouton retour en haut de la page
Fermer