Plusieurs pays ont saisi l’occasion de la 76è session de l’Assemblée générale des Nations Unies pour réaffirmer leur soutien à la marocanité du Sahara. C’est le cas notamment de la Cote d’Ivoire, le Burkina Fasso, la Jordanie et l’Union des Comores:

Le Burkina Faso a réaffirmé, devant l’Assemblée générale de l’ONU à New York, son soutien au processus politique en cours, mené sous l’égide du Secrétaire général des Nations Unies, visant à parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend régional autour du Sahara marocain.

“Le Burkina Faso réaffirme son soutien au processus politique en cours, mené sous l’égide du Secrétaire général des Nations-Unies, et qui vise à parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis” au différend régional autour du Sahara marocain, comme recommandé par les 17 résolutions du Conseil de Sécurité depuis 2007, a souligné le président burkinabé, Roch Kaboré devant la 76è session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Il a également relevé qu’au vu des avancées notables enregistrées lors des deux Tables rondes tenues à Genève, qui ont réuni l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et le polisario, le Burkina Faso encourage les participants à maintenir leur engagement dans ce processus, dans un esprit de réalisme et de compromis.

De son côté, le Bénin a fait part, à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, de son soutien aux efforts des Nations Unies destinés à trouver une solution définitive à la question du Sahara marocain.


Le Bahreïn a renouvelé, devant la 76è Assemblée Générale de l’ONU à New York, son soutien aux droits légitimes du Maroc sur ses provinces du Sud, conformément à l’initiative d’autonomie proposée par le Royaume.

“Nous renouvelons notre soutien aux droits légitimes du Royaume du Maroc frère sur ses provinces du Sud, conformément à l’initiative d’autonomie”, a souligné le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Abdellatif Ben Rached Ziani.

Le Bahreïn réitère aussi son soutien aux efforts du Royaume visant à trouver une solution politique à la question du Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine et son initiative de développement dans la région, a affirmé M. Ziani dans le discours du Bahreïn lors du débat de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU.


L’Union des Comores a exprimé son appui aux efforts engagés par le Maroc en vue de parvenir à une solution durable à la question du Sahara marocain.

“Dans la perspective d’un règlement durable de la question du Sahara marocain, qui préoccupe au plus haut point mon gouvernement, je tiens à exprimer ici, nos encouragements aux efforts engagés par le Royaume du Maroc”, a indiqué le président comorien, Azali Assoumani, lors du débat de haut niveau de la 76è Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Il a émis le souhait de voir ces efforts aboutir à la solution “qui permettra, à ce pays frère, de recouvrer son intégrité territoriale”.

Le président de l’Union des Comores a en outre souligné que son gouvernement salue “toute initiative qui contribuera à assurer la paix dans cette région et encourage fortement le dialogue entre nos deux pays frères que sont le Royaume du Maroc et la République algérienne démocratique populaire”.


La Côte d’Ivoire a appelé, lundi à New York, à une solution au conflit autour du Sahara marocain conformément à l’esprit de l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume.

Dans le discours de son pays devant la 76è session de l’Assemblée générale des Nations Unies, la ministre ivoirienne des Affaires étrangères Kandia Camara a, en outre, appelé toutes les parties à faire montre de volonté de compromis afin de résoudre ce différend dans le cadre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et conformément à l’esprit de l’initiative marocaine d’autonomie.

La Côte d’Ivoire a également réaffirmé son soutien au processus de négociations mené sous l’égide des Nations Unies.

Bouton retour en haut de la page
Fermer