La Zambie a réitéré, jeudi, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Joseph Malanji, son soutien “indéfectible et constant” à l’intégrité territoriale du Maroc.

Lors d’un entretien par visioconférence avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le chef de la diplomatie zambienne a salué les efforts du Maroc visant à parvenir à une solution politique au différend régional autour du Sahara marocain, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Cette entrevue, ajoute-t-on, s’inscrit dans le cadre des efforts visant le renforcement des liens de coopération, d’amitié et de fraternité entre les deux pays.

Le ministre Zambien a saisi l’occasion pour saluer la crédibilité et la primauté du Plan d’autonomie marocain comme base pour le règlement de la question du Sahara, réitérant le plein soutien de la Zambie au rôle joué par les Nations-Unies en tant que cadre exclusif et consensuel pour parvenir à une solution à ce différend régional.

Il a à cet égard réaffirmé l’appui de son pays à la décision 693 de l’Union africaine (UA) adoptée par le 31ème Sommet de l’organisation, tenu en juillet 2018, soutenant officiellement le processus onusien.

Les deux ministres se sont, d’autre part, félicités des résultats de la visite historique effectuée par SM le Roi Mohammed VI en Zambie en février 2017. Cette visite a traduit une forte volonté de renforcer les relations bilatérales et tisser des liens personnels entre les deux chefs d’État, SM le Roi Mohammed VI et son excellence le président Edgar Lungu, de même qu’elle a marqué le début d’une nouvelle ère dans les relations bilatérales, souligne le communiqué.

Les deux ministres ont, par ailleurs, convenu d’intensifier les consultations politiques sur les questions africaines et internationales d’intérêt commun.

Ils ont, à ce propos, mis l’accent sur la nécessité de s’orienter vers des actions concrètes pour raffermir les relations entre les deux pays, notamment à travers l’identification de nouveaux domaines de coopération.

Sur le plan diplomatique, les deux parties ont convenu de charger leurs représentants permanents à New York, Genève et au sein de l’UA de coordonner leurs actions concernant les questions d’intérêt commun.

MM. Bourita et Malanji ont d’autre part exprimé leur volonté d’intensifier les contacts et la coordination entre les deux pays lors des différentes réunions multilatérales et forums internationaux, particulièrement l’UA et les Nations Unies.

L’accent a été aussi mis sur l’importance de la Commission mixte de coopération en tant que mécanisme fondamental pour promouvoir la collaboration continue entre les deux pays. Il a été convenu à ce propos de tenir la première session de cette Commission une fois la situation sanitaire mondiale le permet.

Les deux parties n’ont pas manqué de saluer l’ouverture, en octobre 2020, par la Zambie d’une ambassade à Rabat et d’un consulat général à Laâyoune.

Sur le plan économique et social, M. Bourita a assuré son homologue zambien de la disposition du Maroc de partager avec la Zambie son expérience et son expertise dans le domaine du développement économique et social.

Les deux ministres ont, dans cette veine, exprimé le souhait de développer la coopération bilatérale dans divers domaines tels que l’énergie (énergies renouvelables), l’agriculture, les infrastructures, la formation, l’eau et l’éducation.

M. Malanji a en outre exprimé à M. Bourita le soutien indéfectible de la Zambie à la candidature marocaine au poste de commissaire de l’UA pour l’éducation, la science, la technologie et l’innovation, conclut le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer