La compagnie aérienne irlandaise à bas coût Ryanair a annoncé mercredi la suspension de la quasi-totalité de ses vols à partir du 24 mars, en raison des restrictions des voyages causées par la pandémie de Coronavirus.

La compagnie a indiqué dans un communiqué qu’elle ne maintiendrait qu’un très petit nombre de vols entre le Royaume-Uni et l’Irlande à partir de la semaine prochaine, précisant que d’ici au 24 mars son programme de vols sera réduit de plus de 80%.

La compagnie assure toutefois qu’elle organisera des vols exceptionnels pour rapatrier des Européens dans leur pays si besoin.

La plus grande compagnie aérienne d’Europe a pris cette décision après avoir dû annuler de nombreux vols et enregistré beaucoup de perturbations de son activité, en raison du confinement de plusieurs pays accompagné d’interdictions de voyager.

L’épidémie de coronavirus a paralysé le transport aérien en Europe, lequel est quasiment à l’arrêt, ce qui pourrait acculer à la faillite de nombreuses compagnies déjà en difficulté.

Les aéroports britanniques avaient averti mardi qu’ils pourraient fermer leurs portes, à moins que le gouvernement n’intervienne pour les aider à surmonter la crise causée par la pandémie de coronavirus.

L’Airports Operators Association (AOA), représentant les intérêts des aéroports du Royaume-Uni, a, de son côté, mis en garde que de nombreux aéroports pourraient fermer définitivement leurs portes dans quelques semaines, appelant le gouvernement à ordonner la suspension immédiate des taxes et des tarifs commerciaux et à fournir un financement d’urgence, après la chute soudaine du trafic des passagers.

Du côté européen, des membres du Conseil international des aéroports (ACI) ont également écrit aux gouvernements de l’Union européenne (UE) pour demander une réponse urgente à la crise qui envahit le secteur aérien, depuis les décisions de nombreux pays de suspendre le trafic passagers en réponse à la propagation exponentielle de la pandémie de Coronavirus.

Bouton retour en haut de la page
Fermer