La ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille, Jamila Moussali, a rendu mardi un hommage aux victimes du génocide de 1994 perpétré au Rwanda, au Centre mémorial du génocide de Kigali.

Mme Moussali, accompagnée d’une délégation de son département et de l’ambassadeur du Royaume à Kigali, M. Youssef Imani, a été guidée à travers les différentes sections du mémorial au cours desquelles elle a été informée de l’histoire de la division ethnique au Rwanda, des circonstances du génocide contre les Tutsis et de ses conséquences sur le pays.

Dans une déclaration à la MAP, Mme Moussali, en visite au Rwanda à l’occasion du Sommet mondial sur le Genre qui se tient cette semaine dans la capitale rwandaise, a souligné que le génocide est une période sombre dans l’histoire du peuple rwandais et de l’humanité.

“Le mémorial du génocide nous mène à tirer des leçons, particulièrement la forte détermination de la nation rwandaise qui a su traverser une tragédie humanitaire et parvenir à une réconciliation nationale”, a-t-elle déclaré.

Par ailleurs, Mme Moussali a salué le développement et le progrès substantiels accomplis par le pays dans tous les domaines au cours des 25 dernières années.

Inauguré en avril 2004, à l’occasion du 10e anniversaire du génocide rwandais, le Centre mémorial du génocide de Kigali comprend trois expositions permanentes qui expliquent les circonstances de ce drame, les raisons de l’accentuation des tensions entre les groupes ethniques de ce pays d’Afrique de l’Est, les causes du déclenchement du génocide et le déroulement de cette tragédie.

Les diverses expositions s’appuient sur des photographies, des vidéos, des témoignages écrits et des articles divers, ainsi que sur des affiches d’information.

Ce mémorial rend un hommage significatif à l’ensemble des victimes du génocide et constitue un puissant outil de sensibilisation à l’adresse des générations futures.

Bouton retour en haut de la page
Fermer