La Banque centrale du Rwanda a annoncé mercredi le maintien à 5 % de son taux directeur, conformément aux prévisions du marché, soulignant que cette décision s’appuie sur les “tendances positives amorcées au premier semestre de l’année 2019”.

“Compte tenu de la forte croissance enregistrée par le secteur privé au premier semestre et d’un taux d’inflation toujours inférieure à 2%, le comité de politique monétaire a décidé de maintenir le taux directeur de la banque centrale à 5%”, a déclaré à la presse le gouverneur de la Banque centrale, John Rwangombwa, au terme d’une réunion du comité de politique monétaire de la banque.

Au premier semestre de 2019, les crédits accordés au secteur privé ont connu une hausse de 8,2%, contre 1,8% au cours de la même période une année auparavant, estimant que cette augmentation “reflète la bonne performance économique, qui devrait se maintenir tout au long de l’année”.

Le gouverneur a fait savoir que l’inflation globale a ralenti pour s’établir à 0,7% au cours du premier semestre de cette année, ajoutant que l’inflation s’est chiffrée à 1,8% à la même période de l’année 2018 suite à une déflation alimentaire et à une baisse de l’inflation énergétique.

D’après la Banque, le maintien du taux directeur devrait aider la banque centrale à poursuivre son soutien au financement de l’économie et à la stimulation de la demande globale.

La Banque centrale avait indiqué en juin dernier que la croissance économique devrait rester solide en 2019 à 7,8%, tirée par la stabilité de l’inflation, la relance budgétaire et la politique monétaire modérée sur le taux de change.

Bouton retour en haut de la page
Fermer