Un Conseil extraordinaire du gouvernement rwandais, réuni vendredi soir en visioconférence sous la présidence de Paul Kagame, a prolongé le confinement général de 11 jours, jusqu’à la date du 30 avril, pour enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.

“Cette prolongation vise à endiguer davantage la propagation du virus alors que le pays continue d’identifier, de suivre, de tester et d’isoler de nouveaux cas”, indique un communiqué du gouvernement signé par le premier ministre, Edouard Ngirente.

Le président Kagame a remercié les Rwandais pour la solidarité continue et pour le respect des mesures mises en place pour ralentir la propagation de l’épidémie, note le communiqué publié au terme du Conseil extraordinaire.

“Son Excellence le Président a salué tous les partenaires pour leur soutien continu et s’est félicité de la solidarité mondiale et africaine dans la lutte contre la pandémie du Covid-19”, ajoute la même source selon laquelle de nouvelles mesures et stratégies sont “en cours” pour atténuer l’impact économique de la pandémie et soutenir les plus vulnérables.

Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, le Rwanda compte 143 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 65 cas de guérison. La majorité des cas confirmés sont asymptomatiques et aucun patient n’est dans un état critique, d’après le ministère.

Le Rwanda est en mode confinement depuis 21 mars dernier. Les déplacements non essentiels et les visites hors du domicile ne sont plus autorisés. Seules les sorties pour s’approvisionner, pour se faire soigner ou se rendre à la banque restent autorisées.

Le pays est-africain a confirmé son premier cas de coronavirus le 14 mars, un Indien arrivé dans le pays depuis Mumbai.

Bouton retour en haut de la page
Fermer