Le gouvernement rwandais et la Banque mondiale (BM) ont signé, lundi à Kigali, un accord de crédit de politique de développement (DPO) d’un montant de 125 millions de dollars US destiné à accroître et à améliorer l’accès à l’électricité au Rwanda.

Cet appui financier de la BM est le troisième et dernier d’une série de trois enveloppes, d’une valeur globale de 325 millions de dollars, devant aller au profit du secteur de l’électricité dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Signé par le ministre rwandais des finances et de la planification économique, Uzziel Ndagijimana, et le responsable des opérations de la BM au Rwanda, Yasser El- Gammal, cet accord qui prend la forme d’un prêt concessionnel vise à accompagner les actions entreprises par le gouvernement en faveur du secteur et à soutenir l’expansion des programmes d’électrification au Rwanda.

“Ce soutien financier vise à améliorer l’accès à l’électricité en accélérant la mise en œuvre de la Stratégie nationale de transformation portant sur la période 2017-2024”, a déclaré M. Ndagijimana lors de la cérémonie de signature.

Le Rwanda s’est fixé pour objectif d’offrir à ses citoyens un accès universel à l’énergie d’ici les cinq prochaines années, a souligné le ministre, ajoutant que le soutien financier de la BM devrait aider le pays à atteindre cet objectif.

De son côté, M. El-Gammal a déclaré que “la stratégie du Rwanda pour améliorer les services d’électricité affiche d’ores et déjà des résultats remarquables”, précisant que “l’accès à l’électricité au Rwanda a passé de 41% fin 2017 à plus de 52% aujourd’hui”.

L’appui de la BM au Rwanda s’assigne pour objectif de réduire le coût de la prestation des services, d’augmenter considérablement les recettes et d’améliorer l’accessibilité financière pour les consommateurs à faible revenu, a-t-il ajouté.

Au cours de l’année fiscale 2018-2019, les autorités rwandaises ont connecté plus de 154.000 nouveaux foyers et entreprises au réseau électrique national.

Bouton retour en haut de la page
Fermer