Le nouveau Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, a promis de “réels changements pour le meilleur”, soulignant qu’il mettra en œuvre  “fidèlement” le programme du président, Vladimir Poutine.

“Les gens doivent ressentir dès maintenant de réels changements pour le meilleur”, a affirmé M. Michoustine lors de sa première allocution officielle, au lendemain de la démission du gouvernement.

Se disant ouvert “à une critique constructive”, le nouveau chef du gouvernement a orienté son discours sur l’économie et le social, assurant que sa priorité était “d’augmenter les salaires réels”.

Il a également dit souhaiter “retrouver la confiance” des milieux d’affaires et “stimuler la croissance des investissements”.

Jeudi, les députés de la Douma (chambre basse du Parlement) ont confirmé M. Michoustine au poste de Premier ministre après sa désignation par le président Poutine. 383 députés ont voté en sa faveur, pour zéro voix contre et 41 abstentions.

Sa nomination a être entérinée par un décret présidentiel, et le Premier ministre a désormais une semaine pour proposer une équipe gouvernementale au chef de l’Etat.

La veille, M. Michoustine, qui était chef du Service fédéral des Impôts, avait été proposé par M. Poutine et ce après la démission du gouvernement de Dmitri Medvedev dans la foulée d’un discours du président annonçant une réforme de la Constitution.

M. Michoustine (53 ans) est un ingénieur de formation qui a suivi une longue carrière de haut fonctionnaire dans plusieurs agences gouvernementales avant de prendre la tête d’un fonds d’investissement, puis en 2010 du service des impôts qu’il a transformé en profondeur.

Vladimir Poutine a annoncé mercredi une réforme de la Constitution qui doit accorder plus de pouvoirs au Parlement, tout en préservant le caractère présidentiel du système politique de la Russie.

La principale mesure annoncée vise à renforcer le rôle du Parlement dans la formation du gouvernement, lui donnant la prérogative d’élire le Premier ministre que le président sera alors “obligé de nommer”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer