Vigeo Eiris a publié, jeudi, la liste des entreprises cotées à la Bourse de Casablanca et/ou émettrices de titres obligataires ayant obtenu les meilleures notations “Top performers” de leur démarche de responsabilité sociale et de gestion de leurs risques de durabilité.

Quatorze entreprises sur les quarante-quatre premières capitalisations du Maroc parviennent à obtenir cette distinction, indépendante et gratuite, issue de leur notation non sollicitée, réalisée par Vigeo Eiris pour le compte de plus de 300 fonds internationaux d’investissements et de gestionnaires de capitaux attentifs à la matérialité des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance, indique Vigeo Eiris dans un communiqué.

Dans le détail, onze groupes se distinguent par leur performance générale, à savoir Attijariwafa Bank, BCP, Bank of Africa, BMCI, Cosumar, LafargeHolcim Maroc, Itissalat Al-Maghrib, Lydec, Managem, OCP, SMI, tandis que trois autres se distinguent pour leur performance sur des thèmes spécifiques (Lesieur Cristal, Les Eaux Minérales d’Oulmes et Crédit du Maroc), précise le communiqué.

La notation a eu lieu au cours de l’année 2020, en conformité avec la méthodologie Vigeo Eiris, ajoute la même source, notant que le référentiel d’évaluation comporte 38 critères et plus de 330 indicateurs correspondant à des exigences normatives énoncées par les conventions et les recommandations internationales, notamment celles de l’ONU, de l’OIT et de l’OCDE.

Chaque entreprise est notée sur la pertinence de ses indicateurs et l’efficacité de son système managérial par rapport à six domaines, à savoir le capital humain, les droits de l’Homme, l’environnement, l’éthique des affaires, la gouvernance ainsi que l’engagement sociétal.

Par ailleurs, le communiqué a fait savoir que le score moyen de la place de Casablanca évolue lentement (+3.5 points) pour atteindre 28.5 sur 100 (sur une échelle de 0 à 100) contre 25/100 en 2019, 24/100 en 2018, 22,7/100 en 2015, 21/100 en 2013 et 16,15/100 en 2011, relevant que le taux d’information disponible par rapport aux informations attendues est en hausse (53% en 2020 contre 47% en 2019, 43% en 2018 et 40% en 2017 et 2015).

Sur la période 2017-2020, la note allouée à la gouvernance a progressé de 6 points mais demeure faible (score moyen de 21,7/100), poursuit la même source, ajoutant que des progrès sont perceptibles en matière de respect des droits de l’Homme (+4,4 points) avec un score moyen de 35,9/100 inférieur aux moyennes observées par Vigeo Eiris au niveau international.

Le score en matière d’Engagement sociétal progresse, quant à lui, de 3,7 points pour atteindre 34,5/100. Les critères relatifs à l’éthique des affaires et la gestion des ressources humaines sont en hausse de 4.3 et 3 points respectivement.

Quant à la performance des entreprises marocaines en matière environnementale, elle demeure faible (score moyen de 24,1/100) avec une légère hausse par rapport à 2019 (21,9/100), d’après le communiqué, relevant que l’effet de la COP 22 que le Royaume avait accueillie en novembre 2016 semble s’essouffler alors même que quelques entreprises marocaines se distinguent grâce à des engagements et des indicateurs en ligne avec les meilleurs standards internationaux.

A noter que trois entreprises ont significativement amélioré leurs scores de 2020 par rapport à 2019, OCP (+27 points), LafargeHolcim Maroc (+23points), Lydec (+12points).

En ce qui concerne les thèmes spécifiques sur lesquels les entreprises recueillent les meilleurs scores, le communique cite notamment la définition de la stratégie environnementale”, avec des scores supérieurs à 80/100 pour quatre entreprises, en ligne avec les meilleurs niveaux observés à l’international (Bank Of Africa, Managem, LafargeHolcim Maroc, SMI), l’amélioration continue des conditions et du contenu du dialogue social”, avec un score de 88 sur 100 pour l’entreprise la plus avancée sur le sujet (Bank of Africa) et “Offre de produits et services verts” avec des scores probants à avancés, le plus élevé atteignant 84/100 (Bank of Africa, BMCI, AttijariwafaBank).

Il s’agit également de la “maitrise de la consommation d’énergie et réduction des émissions polluantes” avec 80/100 comme score le plus élevé (Bank of Africa, Lydec, SMI, OCP), du “respect des droits humains fondamentaux et prévention des atteintes à ces droits” avec un score de 81/100 pour l’entreprise la plus performante sur le sujet (IAM, LafargeHolcim Maroc, Lydec, SMI, Managem), la “sécurité du produit”,trois entreprises se distinguent (Cosumar, LafargeHolcim Maroc, Lesieur Cristal)avec un scoremaximum alloué de 81/100.

Citée par le communiqué, la directrice Afrique & Middle East à Vigeo Eiris, Ghizlaine Nourlil, s’est dite réjouis de voir que malgré la crise du Covid-19, les scores des entreprises s’améliorent, relevant que cela “témoigne d’une intégration de plus en plus importante des approches et pratiques RSE, ce qui va dans le sens des nouvelles réglementations internationales et nationales relatives au reporting extra-financier”.

Cette reconnaissance Top Performers ainsi que l’indice ESG de la Bourse de Casablanca lancé le 27 septembre 2018 avec Vigeo Eiris ont pour vocation d’inciter les grandes entreprises marocaines à prendre conscience de l’importance croissante que les investisseurs internationaux accordent aux critères ESG dans leurs décisions d’investissement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer