Le Chancelier de l’Echiquier Rishi Sunak va présenter mercredi le premier budget du Royaume-Uni depuis la sortie du marché unique européen, avec pour priorités la relance après la pandémie ainsi que l’amorce d’un redressement des finances publiques.

Très attendu sur le volet emploi, le ministre des Finances devrait notamment prolonger le système de chômage partiel jusqu’à l’été.

Côté entreprises, “je pense qu’il y aura plus de soutien”, peut-être une extension des rabais de TVA, a déclaré le ministre des Entreprises Kwasi Karteng mardi sur la BBC.

Le Royaume-Uni, pays européen au pire bilan sanitaire avec quelque 122.000 décès attribués au virus, est aussi le pays développé ayant subi le pire choc économique avec un PIB qui a dégringolé de 9,9% l’an dernier.

Le confinement en cours depuis fin décembre ne commencera à être progressivement levé que la semaine prochaine avec la réouverture des écoles, mais les commerces non essentiels resteront fermés jusque mi-avril.

“Je pense que pour sortir de cette situation difficile il faut faire croitre l’économie”, a ajouté M. Karteng, prédisant une “forte croissance en 2021” et l’an prochain grâce notamment à la progression rapide de la campagne de vaccination.

Les hausses d’impôts pourront être discutées selon lui “à l’avenir”.

Dimanche, Rishi Sunak avait admis qu'”à court terme, nous devons protéger l’économie (…) mais à plus long terme nous devons nous assurer que les finances publiques sont sur une trajectoire soutenable”.

Parmi les mesures présentées mercredi, il devrait dévoiler un fonds de 410 millions de livres pour soutenir les institutions artistiques, forcées de rester fermées pour la plupart depuis un an, comme les boîtes de nuit ou centres de conférence.

Le Chancelier devrait aussi annoncer 150 millions de livres pour la sauvegarde des pubs. La restauration, la distribution et les transports comptent aussi parmi les secteurs les plus durement frappés par les confinements.

Bouton retour en haut de la page
Fermer