Le président du Conseil de la concurrence Driss Guerraoui et la ministre de l’Administration publique de la régulation des marchés de la Chine Lin Gan, ont tenu une réunion de travail, récemment à Rabat, en vue d’explorer les possibilités de coopération dans les domaines du droit et des politiques de la conccurence.

Lors de cette réunion, les deux homologues, qui ont exprimé leur volonté commune de contribuer au renforcement des relations économiques sino-marocaines, ont convenu de réactiver le mémorandum d’entente qui lie, depuis le 23 octobre 2018, les deux instances nationales de concurrence, indique un communiqué du Conseil de la concurrence.

A cet effet, les deux parties ont décidé d’élaborer une feuille de route au titre de 2019-2020, stipulant l’échange d’information en matière de droit de la concurrence, le partage d’expertises et des meilleures pratiques en matière d’instructions, d’enquêtes et d’études sectorielles et l’organisation des visites d’études, ainsi que des stages et ateliers de formations au profit des membres et des cadres des deux institutions, précise la même source.

Pour la mise en œuvre et le suivie de la réalisation de ces actions, un comité mixte de pilotage sera institué, comprenant un point focal au niveau de chaque instance, fait savoir le communiqué.

Par ailleurs, M. Guerraoui et Mme Gan se sont réjouis de la dynamique insufflée par SM le Roi Mohammed VI et Son excellence le président de la Chine Xi Jinpping, suite à l’inauguration en 2016 d’un partenariat stratégique entre les deux pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer