Apparentés d’abord à un passe-temps, les réseaux sociaux sont désormais devenus de réels atouts marketing pour les entreprises leur permettant de booster leur visibilité sur la toile, d’élargir leurs portefeuilles clients, ainsi que de développer leurs chiffres d’affaires.

Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn ou encore Snapchat constituent aujourd’hui un véritable vecteur de communication au même titre que les médias classiques et représentent pour la plupart des utilisateurs des plateformes simples et faciles ne présentant aucune ambiguïté ou difficulté pour accéder à l’information.

Nécessitant tout simplement une organisation et une gestion raisonnable du temps, les réseaux sociaux s’avèrent être une pratique marketing prometteuse pour améliorer et assurer la présence de tout business sur internet, en plus de diversifier et d’accroître les sources d’attrait de clients.

Il s’agit également d’un outil à utiliser pour la prospection commerciale des entreprises ou e-commerce, pour la fidélisation de leurs clients, ainsi que pour se faire connaître auprès des fournisseurs, partenaires ou concurrents.

Dans une déclaration à la MAP, Rita Akesbi, propriétaire du concept store “Trendylab” une boutique de vêtements multimarques basée à Casablanca a indiqué que les réseaux sociaux représentent un bon moyen pour promouvoir tout projet en développant sa notoriété et sa visibilité sur la toile ainsi qu’en accroissant sa clientèle et ses ventes.

“Avant de quitter le secteur de la finance et de la banque pour me lancer dans l’entrepreneuriat et créer mon concept store, je partageais assez souvent quelques photos de mes looks sur les réseaux sociaux, particulièrement, sur mon compte instagram et quand j’ai ouvert mon projet en 2017 je me suis déjà retrouvée avec une communauté de plus de 30.000 followers, chose qui m’a beaucoup aidé à faire connaître davantage mon projet et à acquérir une clientèle”, a-t-elle confiée.

“Les réseaux sociaux créent de la proximité avec votre clientèle et permettent d’entretenir un lien particulier sans oublier le fait qu’ils offrent l’opportunité de créer une relation de confiance avec votre communauté”, a-t-elle expliqué.

Rita a, dans ce sens, fait observer que grâce à ce canal de communication, elle a pu gagner de nouveaux clients issus non pas seulement de la capitale économique où se trouve sa boutique, mais également de toutes les villes du Royaume.

“Grâce à instagram, je reçois des commandes de la part de plusieurs clients hors Casablanca et je me permets de livrer partout au Maroc, chose qui est extraordinaire pour booster mes ventes surtout en cette période de crise sanitaire due à la Covid-19”, s’est-elle réjouie.

Pour sa part, Soukaina Elghazi, co-fondatrice de la marque de design “Doumeign” qui réinvente l’artisanat marocain et vise l’accompagnement des artisans de la vannerie, particulièrement les femmes dans les zones rurales, à travers la création de coopératives ayant pour activité la production d’une nouvelle gamme de produits d’ameublement et de décoration à base de Doum, a souligné dans une déclaration similaire que l’utilisation des réseaux sociaux s’est avérée très utile pour sa startup puisqu’elle a contribué de manière significative à assurer la présence de son projet sur internet.

“Au début, mon associée et moi n’avions pas assez d’argent pour lancer un site web, ce qui nous a poussé à créer une page Facebook dans laquelle nous postions de diverses photos de nos différentes créations à base de doum et c’est grâce à cela que nous avons sponsorisé un jour un sac qui nous a permis de vendre durant le premier mois jusqu’à 4.500 produits, s’est-elle félicitée, notant que “trois mois après, le nombre d’abonnés à notre page est passé de 300 à plus de 2.000 abonnés”.

La lauréate de l’Académie des arts traditionnels a, en outre, indiqué qu’elle avait et a toujours des clients spéciaux sur Facebook, en particulier, durant les période des fêtes, notamment la saint-valentin et la fin d’année où plusieurs clients viennent s’enquérir de leurs produits pour prendre des cadeaux.

“Grâce à Facebook nous avons pris des commandes de grandes quantités et nous avons pu vendre un très grand nombre de produits”, a-t-elle ajouté.

En tant qu’entrepreneuses sociales, nous encourageons tous les jeunes marocains à communiquer au maximum sur leur projet non pas uniquement en se rendant dans des événements dédiés aux entrepreneurs, mais également en utilisant les réseaux sociaux, car “c’est en élargissant son réseau et son cercle de connaissance qu’une petite ou moyenne entreprise (PME) noue les rencontres stratégiques qui l’aideront à décoller”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer