Le candidat de l’opposition, Luis Abinader, a remporté l’élection présidentielle de dimanche en République dominicaine, mettant fin à 16 ans de pouvoir sans partage du Parti de la libération dominicaine (PLD, centre gauche) dans le pays caribéen, selon les résultats définitifs annoncés mercredi par la Commission électorale centrale (JCE).

Le candidat du Parti révolutionnaire moderne (PRM, également de centre gauche), s’adjuge 52,52% des voix contre 37,46% pour son rival, Gonzalo Castillo, selon la JCE. Il avait besoin de 51% des votes pour gagner au premier tour.

M. Abinader, qui prendra ses fonctions le 16 août, avait annoncé le 11 juin avoir contracté le coronavirus mais a guéri entretemps.

Le scrutin, durant lequel les 7,5 millions d’électeurs ont également désigné leur vice-président, les deux chambres du Parlement (32 sénateurs et 190 députés) et 20 représentants au Parlement centraméricain (Parlacen), s’est déroulé en pleine pandémie qui a forcé à reporter le vote, initialement prévu le 17 mai.

Les électeurs se sont rendus aux urnes le visage masqué, respectant une distance de sécurité de deux mètres dans les files d’attente.

Le scrutin, qui s’est déroulé sous l’oeil de 151 observateurs internationaux, a été marqué par un taux d’abstention élevé (près de 50%), selon la presse locale.

Première destination touristique des Caraïbes, la République dominicaine vient de rouvrir ses frontières avec la levée de l’état d’urgence le 30 juin.

Bouton retour en haut de la page
Fermer