Le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé, lundi, la reprise progressive des activités du transport en commun de voyageurs par autocars et du transport touristique, en respectant les spécificités des zones (zones d’allégement des restrictions 1 et 2) et ce, à partir du jeudi 25 juin.

Afin de préserver la sécurité des voyageurs, des professionnels et des employés, le ministère a procédé à la mise en place d’un cahier des charges relatif à la gestion des dangers de la propagation de l’épidémie de la Covid-19 pour les entreprises du transport et leurs employés, ainsi qu’un cahier des charges relatif aux gares routières, indique le ministère dans un communiqué.

Ce cahier des charges, téléchargeable sur le site du ministère (equipement.gov.ma), comportent une série de mesures et de dispositifs préventifs à respecter strictement par les transporteurs, les responsables des gares, les employés ainsi que les voyageurs, afin d’offrir des services sûrs garantissant la sécurité et la santé de tous et de limiter la propagation de la contagion du virus.

Le cahier, paraphé et signé, constitue, pour les transporteurs touristiques et les acteurs du transport en commun de voyageurs par autocars, une autorisation exceptionnelle pour la reprise de l’activité du transport en commun de voyageurs dans les zones susmentionnées, ajoute le communiqué. Il doit donc être disponible “à bord du véhicule pour le contrôle”.

Le ministère exige, pour ce qui est des lignes de transport reliant deux points dans la zone 1, et les lignes de transport en provenance de la zone 1 à destination de la zone 2, de g arder les horaires initiaux de chaque point dudit trajet dans la fiche d’autorisation ou dans la fiche du trajet de la ligne.

Dans le cas où le trajet de l’autorisation passe par des points de transits répartis dans la zone 2, l’embarquement à partir de ces points n’est pas possible sauf pour les personnes disposants d’une autorisation professionnelle (ordre de mission), ou d’une autorisation exceptionnelle, délivrée par les autorités locales pour des raisons impérieuses de déplacement en dehors du territoire de la préfecture ou la province dont relève ces points.

S’agissant des lignes de transport en provenance de la zone 2, outre la nécessité pour les professionnels de g arder les horaires initiaux de chaque point dudit trajet dans la fiche d’autorisation ou dans la fiche du trajet, les passagers doivent disposer d’une autorisation professionnelle (ordre de mission), ou d’une autorisation exceptionnelle, délivrée par les autorités locales pour des raisons impérieuses pour se déplacer en dehors du territoire de la préfecture ou la province, lors du départ ou de l’embarquement des voyageurs à partir des points relevant de cette zone.

Bouton retour en haut de la page
Fermer