La Fondation Jardin Majorelle vient d’annoncer la réouverture, mercredi, du musée Yves Saint Laurent après le succès de la réouverture du Jardin Majorelle et du musée Pierre Bergé des arts berbères.

“Depuis plusieurs semaines, les équipes ont préparé la reprise des activités, en veillant à la sécurité du public “, indique cette institution culturelle dans un communiqué.

Dans la foulée, la fondation a fait savoir qu’elle a publié les nouvelles conditions d’accueil au sein des ces espaces, entre autres, la mise en place d’un système de jauges pour limiter le nombre de personnes en salle, tout en respectant les dispositions sanitaires requises par le gouvernement, la désinfection obligatoire des mains au gel hydroalcoolique, le port obligatoire du masque de protection pendant toute la durée de la visite pour tous les publics à partir de onze ans.

Au rang de ces mesures figurent également le respect scrupuleux de la distance physique avec les autres visiteurs et les personnels du musée et la mise en place d’une signalétique renforcée afin de sensibiliser le public au respect des consignes sanitaires.

Ces nouvelles conditions d’accueil du public visent à offrir l’expérience la plus enrichissante et la plus agréable, malgré cette conjoncture exceptionnelle.

Concernant les nouveautés du musée, la fondation a indiqué que le public est invité à découvrir une nouvelle présentation des collections permanentes dans la salle dédiée à Yves Saint Laurent. Une cinquantaine de modèles, tous sélectionnés par Pierre Bergé lui-même, a été, à l’occasion de cette 4ème rotation, agencée par Stephan Janson.

Cette nouvelle rotation, qui se déploie dans le cadre d’une scénographie signée par Christophe Martin, s’articule autour des thèmes chers à Yves Saint Laurent: le masculin-féminin, le noir, l’Afrique et le Maroc, les voyages imaginaires, les jardins, l’art.

Cette présentation offre aussi un point de vue original sur certaines œuvres iconiques du couturier. Parallèlement, dans la salle temporaire, une exposition consacrée à Bert Flint, fondateur du musée Tiskiwin à Marrakech, regroupe des œuvres de sa collection personnelle.

Elle manifeste son regard sur la diversité et la richesse des traditions rurales et berbères qui se sont épanouies de l’Atlas à l’Anti-Atlas et du Sahara au Sahel.

La Fondation Jardin Majorelle est une institution culturelle, unique au Maroc, située sur 3 hectares au cœur de Marrakech. Elle est dédiée à la botanique, aux cultures berbères, à la mode, aux arts décoratifs et à la création contemporaine. Elle comprend le Jardin Majorelle, le musée Pierre Bergé des arts berbères, et le musée Yves Saint Laurent à Marrakech.

La Fondation est une organisation marocaine à but non lucratif, qui finance ses projets et soutient des programmes culturels, éducatifs et sociaux à travers le Royaume.

Bouton retour en haut de la page
Fermer