La Rencontre pédagogique nationale, tenue sous le thème “LE BACHELOR: une université renouvelée pour un étudiant plus épanoui, acteur de son apprentissage et de son cursus”, a démarré samedi à Salé.

Cette rencontre, dont la séance d’ouverture officielle a été présidée par M. Saaïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et M. Driss Ouaouicha, ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, s’aligne parfaitement avec les orientations de la feuille de route tracée par SM le Roi Mohammed VI dans son discours du 20 août 2018, pour favoriser l’adéquation des formations avec les besoins du marché de l’emploi et l’intégration des diplômés dans la vie active.

Elle vient aussi en application des dispositions de plusieurs articles de la loi-cadre N° 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, stipulant la nécessité d’adopter un système pédagogique répondant aux exigences du développement national et ouvert aux expériences internationales.

Cet événement s’inscrit également dans le cadre de l’achèvement des efforts déployés pour la mise en œuvre du chantier pédagogique national du cycle Bachelor et qui constitue une étape importante dans le processus d’intégration des lauréats dans la vie active, compte tenu des exigences du développement économique et social du Maroc et des fondements de la société du savoir.

En outre, il s’agit d’une première étape dans une série de rencontres de concertations et d’échanges entre tous les acteurs concernés, représentés par différents responsables au sein des universités et des établissements universitaires, des enseignants chercheurs ainsi que des experts dans le domaine de l’éducation, de la formation et la recherche scientifique, pour débattre des principaux éléments constituant ce nouveau système ainsi que de ses avantages et qui s’articulent, principalement, autour de l’amélioration du système actuel sur les plans pédagogique et académique.

Ces rencontres seront, également, l’occasion pour échanger autour des bonnes pratiques développées par d’autres pays en la matière et qui ont fait leurs preuves en ayant un impact incontestable sur le progrès de leurs sociétés.

A souligner, par ailleurs, qu’il s’agit d’une rencontre préliminaire à caractère technique qui sera suivie par une rencontre nationale à laquelle seront conviés partenaires sociaux et acteurs du système et qui permettra d’asseoir les fondements du système du Bachelor et d’entamer sa mise en œuvre tout en garantissant une qualité durable du système éducatif.

Bouton retour en haut de la page
Fermer