Le Président rwandais Paul Kagame a procédé à un important remaniement ministériel, le deuxième du genre en quatre mois, devenu nécessaire à la suite de la démission de trois membres du gouvernement au début du mois de février.

Douze nouveaux membres du gouvernement, cinq ministres et sept ministres d’État, ont été nommés par le chef de l’Etat au niveau de départements ministériels clés, dont ceux de l’Education et de la Santé, a annoncé jeudi la présidence rwandaise.

Ce remaniement ministériel était très attendu au Rwanda après la démission, au cours des dernières semaines, de la ministre de la Santé, Diane Gashumba, du ministre d’Etat chargé des Affaires Constitutionnelles, Evode Uwizeyimana, et du ministre d’Etat chargé de l’Enseignement primaire et secondaire à la suite de “graves erreurs professionnelles” ou de “mauvaise conduite”.

Ainsi, Daniel Ngamije, responsable à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a été nommé ministre de la Santé en remplacement de Diane Gashumba, tandis que Valentine Uwamariya, qui occupait le poste de vice-chancelière à l’École Polytechnique du Rwanda, a été nommée ministre de l’Éducation, en remplacement de Eugène Mutimura, devenu président de la Commission de la Science et de la Technologie.

La ministre du Genre et de la Promotion familiale, Solina Nyirahabimana, devenue ministre d’Etat des Affaires Constitutionnelles, a été remplacée, quant à elle, par Jeannette Bayisenge, alors que Gaspard Twagirayezu, ingénieur, a été nommé ministre d’Etat chargé de l’Enseignement primaire et secondaire en remplacement de Isaac Munyakazi.

Le remaniement a touché également le ministre d’Etat chargé de la Santé primaire, le ministre d’Etat chargé du Trésor national et le ministre d’Etat chargé des TIC, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle

Par ailleurs, le président rwandais a annoncé la nomination de nouveaux directeurs généraux pour l’Office rwandais de sécurité sociale et l’Office rwandais de gestion des Fonds.

Novembre dernier, Paul Kagame avait opéré un autre remaniement ministériel en nommant six nouveaux membres du gouvernement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer