Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a souligné, mercredi, que le principal pari du Maroc pour la période à venir en vue de contrer les répercussions économiques, sociales et financières difficiles de la pandémie de Covid-19, consiste à booster la relance économique, tout en maintenant la vigilance pour protéger la santé des citoyens.

Intervenant par vidéoconférence dans le cadre du Sommet virtuel de l’Organisation mondiale du Travail (OIT), consacré à “l’impact de COVID-19 sur le monde du travail”, M. El Otmani a affirmé que “le principal pari du gouvernement consiste à impulser la relance économique pour surmonter les différents effets engendrés par la pandémie, tout en restant vigilant et prudent pour protéger la santé des citoyens et éviter une rechute après les succès réalisés par le Royaume dans sa lutte contre ce virus dangereux”, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

Après avoir rappelé la situation sanitaire dans le Royaume et les actions entreprises pour contrôler la situation épidémique et contenir la propagation du virus, le Chef du gouvernement a relevé que la relance et le développement de l’économie nationale se font à travers deux leviers, à savoir; le plan de relance économique qui s’étend jusqu’à fin 2021, et le plan de décollage économique à moyen terme.

À cet égard, il a mis en avant les principaux axes de ce plan, qui consiste en un pacte pour le décollage économique et l’emploi avec tous les partenaires économiques et sociaux, dans la perspective d’édifier une économie forte dans l’après-coronavirus.

En outre, poursuit le communiqué, le Chef du gouvernement a souligné l’attachement du Maroc à l’esprit de partenariat et de la coopération internationale pour faire face à ces crises transcontinentales et transfrontalières, ajoutant que “le Maroc met son expertise à la disposition de ses amis dans différents pays”.

Il a rappelé, dans ce sens, que le Maroc, sur Hautes instructions Royales, a procédé à l’envoi de matériels médicaux et pharmaceutiques à plusieurs pays africains.

Plus de 50 chefs d’État et de gouvernement prennent la parole lors du sommet virtuel de l’OIT sur le COVID-19 et le monde du travail. Cet événement se propose, entre autres, de débattre de la mise en œuvre de la Déclaration du centenaire de l’OIT pour l’avenir du travail dans le contexte de la pandémie. L’accent sera mis sur les difficultés urgentes et immédiates qui se posent dans le monde du travail pendant la phase initiale de la pandémie et sur les réponses qui se révèlent efficaces, ainsi que sur le processus visant à reconstruire en mieux.

Bouton retour en haut de la page
Fermer