L’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) a publié récemment un beau livre intitulé “L’Institut royal de la culture amazighe : parcours et réalisations”, édité en langues arabe et amazighe.

Cette nouvelle publication met en évidence le rôle de l’IRCAM en matière de valorisation et de rayonnement de la langue et de la culture amazighes, deux composantes fondamentales de l’identité nationale, indique, mardi, un communiqué de l’IRCAM.

S’étalant sur 294 pages de grand format, ce beau livre passe en revue l’ensemble des accomplissements de l’Institut depuis sa création en octobre 2001. La publication expose le bilan des réalisations majeures accumulées par l’IRCAM dans les domaines de la recherche sur la langue amazighe, de l’histoire, de l’environnement, de la littérature, des arts, des études anthropologiques et sociologiques, de l’éducation, de la didactique, de la traduction, de l’édition et des médias, outre les nouvelles technologies d’information et de communication.

Quatrième d’une série de beaux livres édités par l’Institut, cette publication est préfacée par le doyen de l’Institut, Ahmed Boukous, et touche à des thèmes axés sur “L’Institut : un établissement dédié à la promotion de la culture amazighe”, “Les mécanismes de gouvernance, de gestion, d’ouverture et de communication”, “Deux décennies de recherche pour asseoir une langue amazighe standard”, “La contribution de l’Institut en matière de mise en œuvre de l’enseignement de l’Amazigh” et “L’Institut et l’essor des expressions littéraires et artistiques”.

Les axes de ce livre se répartissent entre les dimensions historiques et environnementales de la culture amazighe; les contributions de l’Institut dans le domaine des sciences sociales; l’édition, la documentation et la traduction au sein de l’Institut; et l’intégration de l’amazigh dans les technologies de l’information et de la communication.

Ce beau livre documentaire réserve un espace de choix aux photographies du personnel et de responsables de l’Institut depuis sa création, ainsi que des photos du bâtiment de l’IRCAM qui se distingue par son architecture moderne inspirée d’éléments de la culture amazighe, relève le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer