Le PIB de la zone euro s’est contracté de 12,1% au deuxième trimestre 2020 par rapport au trimestre précédent, soit son repli le plus important depuis 1995, a indiqué Eurostat dans une dernière estimation publiée vendredi.

“Au cours du deuxième trimestre 2020, toujours marqué par les mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19 dans la plupart des États membres, le PIB corrigé des variations saisonnières a diminué de 12,1% dans la zone euro”, explique l’Office statistique de l’Union européenne (UE).

Le PIB de l’UE a reculé, quant à lui, de 11,9% au deuxième trimestre 2020 par rapport au trimestre précédent, ajoute Eurostat.

En comparaison avec le même trimestre de l’année précédente, le PIB corrigé des variations saisonnières a enregistré une baisse de 15% dans la zone euro et de 14,4% dans l’UE.

Selon Eurostat, l’Espagne a enregistré la baisse du PIB la plus importante par rapport au trimestre précédent (-18,5%) parmi les États membres, suivie du Portugal (-14,1%) et de la France (-13,8%), tandis que la Lituanie (-5,1%) a enregistré la baisse la plus faible.

Dans ses prévisions économiques de l’été, la Commission européenne avait mis en garde début juillet contre les effets “dévastateurs” de la pandémie de coronavirus pour la zone euro.

L’exécutif européen s’attend à une récession sans précédent et pire qu’attendue en 2020 pour les 19 pays de la zone euro: -8,7% en 2020, avant un rebond en 2021 (+6,1%).

Bouton retour en haut de la page
Fermer