Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi a annoncé, dimanche, la nomination d’un informateur pour identifier une nouvelle majorité au parlement, mettant fin à la coalition avec l’ancien chef de l’Etat, Joseph Kabila.

Cette annonce intervient à l’issue des consultations des différentes forces du pays, menées par le président Tshisekedi depuis le 02 novembre dernier.

“J’en ai retenu que le gouvernement de coalition institué au lendemain de l’alternance politique n’a pas permis de mettre en œuvre le programme pour lequel vous m’avez élu et que, d’autre part, il n’a pas été capable de répondre aux attentes et aspirations de notre peuple”, a-t-il déclaré.

Et d’expliquer que “la majorité parlementaire actuelle s’étant effritée, une nouvelle majorité est nécessaire pour rendre effective et concrétiser les réformes envisagées”.

Selon le chef d’Etat congolais, cité par l’agence congolaise de presse (ACP), le gouvernement qui sera mis en place au plus vite, conduira son action durant le reste du quinquennat, suivant sa vision et dans le but de répondre aux desiderata du peuple.

Au lendemain de son élection, au scrutin présidentiel tenu le 30 décembre 2018, le président Tshisekedi, leader de Cap pour le changement (CACH), a signé un accord politique avec le Front commun pour le Congo (FCC), de son prédécesseur Joseph Kabila, sur la base duquel une coalition gouvernementale a été mise en place pour diriger le pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer