La stabilisation du cadre macroéconomique à travers la maîtrise du taux de change et de l’inflation, est compté parmi les stratégies de la relance de l’économie de la RDC après la COVID19.

Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli qui a décliné cette stratégie gouvernementale le weekend devant les membres de la Commission Économie et Finances de l’Assemblée nationale indique un communiqué dudit ministere reçu mardi à l’ACP, a également retenu que la politique budgétaire restrictive et une politique monétaire prudente ainsi que l’élaboration d’un plan de relance économique pour amoindrir les effets post pandémie sur l’économie du pays.

Outre la stabilisation du cadre macroéconomique, le ministre a également retenu la politique budgétaire restrictive et une politique monétaire prudente et l’élaboration d’un plan de relance économique pour amoindrir les effets post pandémie sur l’économie du pays.

Il a laissé entendre qu’il s’est observé récemment un petit frémissement sur le marché de change et celui des biens et services sur le marché intérieur. Toutefois, a-t-il dit, le niveau de la dégradation a été contrôlé. Il a ajouté que cette perturbation sur le marché intérieur a réduit de manière drastique les recettes publiques avec des répercussions sur les dépenses, avant d’ajouter que les régies financières n’en sont pas épargnées.

Le budget de l’État souffre du ralentissement de l’activité économique qui n’a pas permis la réalisation des prévisions des recettes qui étaient projetées au cours de l’exercice 2020, rappelle-t-on.

Bouton retour en haut de la page
Fermer