Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres a appelé, dimanche à Béni à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), tous les groupes armés à déposer les armes, tout en présentant ses condoléances aux familles et proches des victimes de violences armées dans la région.

“Je présente mes sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes de cette violence. Je condamne ces crimes et j’appelle tous les groupes armés à cesser immédiatement les attaques envers la population civile et les forces des sécurités chargées de la protection du peuple congolais”, a déclaré M. Guterres à la presse, assurant que l’ONU fera tout pour contribuer à mettre fin aux fléaux de l’insécurité dans cette région.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres s’est engagé aussi en faveur d’un renouvellement du mandat de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco) en 2020 avec des “ajustements nécessaires” face aux groupes armés.

“En améliorant cette action de la Monusco, je compte sur le Conseil de sécurité pour que l’on puisse renouveler le mandat avec les ajustements nécessaires”, a-t-il indiqué à l’issue d’une visite d’un centre de traitement d’Ebola à Mangina, près de Beni.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres a débuté samedi à Goma une visite de solidarité avec le peuple congolais.

“Ma visite est une visite de solidarité, pour exprimer mon admiration au peuple congolais en général, aux autorités congolaises et à la population du Nord-Kivu en particulier”, avait déclaré M. Guterres à son arrivée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer