Le marché national sera approvisionné suffisamment en produits agricoles et alimentaires et les prix resteront stables au cours du mois de Ramadan, a assuré, mercredi, le ministère de l’Agriculture de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Les professionnels du secteur agricole sont mobilisés pour assurer un approvisionnement normal et régulier du marché durant le mois de Ramadan qui s’accompagne habituellement d’une hausse de la demande au niveau de plusieurs produits agricoles et alimentaires, a indiqué le ministère dans un communiqué, à l’issue d’une réunion entre M. Aziz Akhannouch et le président de la Fédération des chambres d’agriculture, leurs présidents régionaux et le président de la COMADER pour faire le point sur l’actualité du secteur.

Pour ce qui est des légumes, le marché reste bien approvisionné à partir des cultures primeurs, a souligné le ministère, soutenant que compte tenu de la bonne conduite du programme d’assolement des cultures légumières, la production issue des récoltes hivernales couvre nettement les besoins de consommation pendant les mois d’avril et mai, qui coïncident avec le mois de Ramadan.

Le ministère a également assuré que le programme d’installation des cultures printanières se poursuit avec un bon rythme avec une réalisation à 77% à aujourd’hui.

Dans le détail, la même source a précisé que pour la tomate, la production couvre largement les besoins de consommation du mois de Ramadan, estimés à 90.000 tonnes avec une disponibilité estimée à 120.000 tonnes pour ce même mois. Pour les oignons, cette période de l’année coïncide avec le début de commercialisation de l’oignon frais, ce qui permettra un approvisionnement régulier du marché et une couverture des besoins de ce mois, estimés entre 80.000 et 90.000 tonnes. Les prix pratiqués au détail depuis fin mars montrent une stabilité dans la limite de 4 DH.

Le ministère a en outre noté qu’à l’exception des oranges dont les prix restent relativement supérieurs à l’année précédente, principalement à cause de la baisse de la production agrumicole, les autres fruits comme les pommes et les bananes, affichent un niveau de disponibilité très satisfaisant et des niveaux de prix stables. La diversité des fruits s’élargit en cette période et les mois prochains avec l’arrivée de la production, notamment des différents fruits rouges, des pastèques, des melons et des rosacées (pêches, prunes, abricots).

S’agissant des légumineuses alimentaires, le marché national est approvisionné principalement des stocks, qui sont à un niveau qui couvre les besoins du mois de Ramadan, a indiqué le ministère, relevant que les légumineuses les plus utilisées durant ce mois sont les lentilles et les pois chiche qui affichent une stabilité dans les prix et se situent à des niveaux raisonnables.

Pour le sucre, le ministère a fait état d’une situation confortable des stocks et d’un bon démarrage de la campagne sucrière 2020. Les stocks disponibles couvrent 3,5 mois de consommation, sans compter la production en cours de la nouvelle campagne sucrière 2020, a-t-il précisé.

Concernant les huiles alimentaires, le bilan prévisionnel de l’activité industrielle révèle un niveau d’approvisionnement normal du marché national en huiles végétales de table pour les trois prochains mois y compris le mois de Ramadan.

Pour les dattes, le ministère a indiqué que l’approvisionnement du marché national en ce produit de grande consommation durant le mois sacré, sera assuré principalement par les stocks issus de la production nationale et les importations, sachant que la consommation moyenne lors de Ramadan se situe entre 35 et 40 milles tonnes, un besoin largement couvert par les stocks.

Le suivi rigoureux des prix mené actuellement montre que les prix restent contenus à leurs niveaux habituels, soit 20 à 40 Dh/kg pour les variétés de qualité intermédiaire les plus consommés, a-t-il ajouté.

Bouton retour en haut de la page
Fermer