La grâce accordée par SM le Roi Mohammed VI à Mlle Hajar Raissouni, condamnée à une peine de prison ferme, est une “décision sage” qui dénote “la clairvoyance et la sagesse” du Souverain, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba.

S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de la première réunion du Conseil du gouvernement dans sa nouvelle mouture après sa restructuration, M. Abyaba a indiqué que cette grâce royale a été évoquée lors de cette réunion, faisant savoir que l’Exécutif se félicite de cette décision sage et de la clairvoyance de SM le Roi.

Cette grâce royale est “un geste humain” qui reflète la compassion de SM le Roi, Amir Al Mouminine, avec toutes les significations que porte la grâce dans la culture marocaine, arabe et islamique”, a souligné le porte-parole du gouvernement, ajoutant que cette grâce royale a été “favorablement accueillie par le peuple marocain”.

Un communiqué du ministère de la Justice avait indiqué mercredi que SM le Roi a accordé Sa grâce à Mlle Hajar Raissouni, condamnée à une peine de prison, ainsi qu’à son fiancé et à l’équipe médicale poursuivie dans cette affaire.

Cette grâce royale s’inscrit dans le cadre de la compassion et la clémence reconnues au Souverain et du souci de SM le Roi de préserver l’avenir des deux fiancés qui comptaient fonder une famille conformément aux préceptes religieux et à la loi, malgré l’erreur qu’ils auraient commise et qui a conduit à cette poursuite judiciaire, a ajouté le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer