Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, s’est entretenu, lundi à Jakarta, avec le secrétaire général de l’Association des Nations de l’Asie du Sud Est (ASEAN, 10 pays), M. Lim Jock Hoi, au sujet des moyens d’approfondir la coopération entre le Maroc et ce bloc régional de l’Asie du Sud-Est.

Lors de la rencontre tenue au siège de l’ASEAN dans le cadre de la visite de travail de M. Bourita à Jakarta, les discussions ont porté sur les mesures à entreprendre et les pistes à explorer dans la perspective de donner plus de substance et d’envergure aux relations entre les deux parties.

A cet effet, le ministre marocain a affirmé la disposition du Royaume à partager son expertise et son expérience avérées dans de nombreux secteurs avec l’Organisation asiatique régionale et ses dix pays membres.

Évoquant la position du Royaume au carrefour de trois continents, M. Bourita a noté que le rapprochement ASEAN-Maroc est de nature à faciliter l’accès de ce groupement asiatique à l’espace africain, européen et arabe, d’une part, et à contribuer au renforcement des relations entre Rabat et les pays du Sud-Est asiatique d’autre part.

L’intérêt grandissant du Royaume envers l’ASEAN traduit les Hautes Orientations de SM le Roi, Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, visant à s’ouvrir sur de nouveaux partenaires et de nouveaux espaces, en dehors des cadres traditionnels de la coopération du Royaume, a indiqué M. Bourita. Et de préciser que les deux parties doivent faire face ensemble, dans un esprit de solidarité agissante et de partenariat gagnant-gagnant, aux multiples défis communs liés à la paix, à la sécurité et au développement.

De son côté, M. Hoi s’est dit satisfait de l’évolution notable de la coopération entre le Maroc et les pays de l’ASEAN, soulignant que ce groupement a besoin de partenaires fiables et engagés, comme le Maroc, au niveau du continent africain et de la région MENA.

Dans le même cadre, le Secrétaire Général de l’ASEAN a exprimé sa grande appréciation des propositions et actions contenues dans le plan d’action présenté par le Maroc pour l’obtention du statut de “partenaire de dialogue sectoriel” (SDP) auprès de l’organisation, appelant à leur mise en œuvre effective en vue de franchir des paliers supérieurs de coopération entre les deux parties.

Le Maroc avait adhéré au Traité d’Amitié et de Coopération “TAC” de l’ASEAN (dont l’Indonésie est un membre fondateur) en 2016, avant de présenter en février 2018 sa candidature au statut de Partenaire de Dialogue Sectoriel auprès de cet important groupement régional de l’Asie du Sud-Est.

L’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est comprend 10 pays à savoir, l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, qui en sont des pays fondateurs et signataires de la Déclaration de Bangkok, rejoints ensuite par le Brunei (8 janvier 1984), le Vietnam (28 juillet 1995), le Laos et la Birmanie (23 juillet 1997) et le Cambodge (30 avril 1999).

Bouton retour en haut de la page
Fermer