Le Maroc a réitéré son soutien constant à la question palestinienne dans la perspective de parvenir à une solution équitable et définitive qui puisse rendre justice au peuple palestinien.

Dans son intervention lors d’une réunion extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères, samedi au Caire, pour examiner le plan américain de paix au Moyen-Orient, M. Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, a souligné que le Royaume “réitère son soutien constant à la cause palestinienne, en vue de parvenir à une solution équitable et définitive qui puisse rendre justice à nos frères Palestiniens”.

La résolution de la cause palestinienne est “la clé de la stabilité au proche orient”, a-t-il dit, relevant que “le Maroc apprécie les efforts déployés par l’administration américaine actuelle en vue de parvenir à une solution juste, durable et équitable au Proche-Orient”.

“Le Royaume du Maroc espère qu’une dynamique constructive de paix soit lancée dans le but de parvenir à une solution réaliste, juste, durable et applicable au conflit israélo-palestinien, à même de préserver les droits légitimes du peuple palestinien à un Etat indépendant et souverain avec Al Qods Est comme capitale et ce, en vue de permettre aux peuples de la région de vivre dans la dignité, la prospérité et la stabilité”, a-t-il ajouté.

Le ministre délégué a souligné, dans ce sens, que “le Royaume a suivi avec intérêt le plan de paix du président américain au sujet de la question israélo-palestinienne”, relevant que compte tenu de l’importance et de l’ampleur de cette vision, le Royaume examinera ses détails de manière attentive”.

Le Maroc, a poursuivi M. Jazouli, “prend note des éléments de convergence avec des principes et des options que le Maroc a toujours défendus dans ce dossier, à savoir la solution à deux Etats et la négociation entre les deux parties comme démarche privilégiée pour parvenir à toute solution, tout en maintenant une ouverture au dialogue”.

“L’acceptation par les parties des différents éléments est fondamentale pour la mise en oeuvre et la durabilité de ce plan”, a-t-il dit, notant dans ce contexte que “si la dimension économique est importante, elle doit être complétée par une dimension politique”.

C’est pour cette raison, a-t-il expliqué, que le Royaume considère que “le statut d’Al Qods doit être préservé et que la décision finale doit faire l’objet de discussions entre les parties conformément à la légalité internationale”.

Le Maroc est représenté à cette réunion qui s’est déroulée en présence du président palestinien, Mahmoud Abbas, par une délégation conduite par M. Mohcine Jazouli, comprenant notamment l’ambassadeur du Maroc au Caire et son représentant permanent près la Ligue arabe, Ahmed Tazi, le directeur de l’Orient, du Golfe, des organisations arabes et islamiques près le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, Fouad Akhrif et le chef de la Division des Organisations arabes et islamiques au sein de ce ministère, Abderrahim Mouzian.

Bouton retour en haut de la page
Fermer