Le Maroc et le Mexique se sont accordés sur la nécessité de déployer davantage d’efforts pour donner un nouveau souffle au développement de leur coopération universitaire et scientifique et de mettre en place des mécanismes efficaces de coordination en la matière.

L’objectif est d’intensifier l’échange d’expériences et d’expertises académiques dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a souligné l’ambassadeur du Maroc à Mexico, Abdelfattah Lebbar, qui s’exprimait, jeudi à Mexico, lors de la cérémonie de célébration du 11e anniversaire de l’Institut Technologique d’Iztapalapa, et dans laquelle l’hymne national marocain a été entonné devant une assistance de plus de 2.600 personnes.

A cette occasion, M. Lebbar a passé en revue les dates-clés et moments phare de l’histoire du Maroc contemporain ainsi que celle de ses universités, dont Al Qarawyine, considérée par l’UNESCO comme la plus ancienne université dans le monde encore en activité.

Le diplomate marocain a également rappelé les similarités culturelles entre les deux pays, en citant à titre d’exemple l’architecture arabo-andalouse exportée par les espagnols lors de la conquête du Mexique ainsi que l’important emprunt linguistique espagnol à la langue arabe.

L’ambassadeur du Royaume a saisi cette occasion pour affirmer la disposition du Maroc à impulser une nouvelle dynamique à sa coopération scientifique et universitaire avec le Mexique par l’inclusion des instituts technologiques, comme ceux d’Iztapalapa, en encourageant les étudiants mexicains à profiter des bourses d’études universitaires qu’offre le Royaume afin d’y poursuivre leurs études supérieures.

Même son de cloche chez les responsables universitaires mexicains présents à cette cérémonie qui ont réitéré leur volonté de signer un mémorandum d’entente avec le Maroc, afin de renforcer la coopération universitaire entre les deux pays, notamment dans le domaine des instituts technologiques.

Ce mémorandum doit consolider les fondements de la coopération bilatérale et mettre en place des mécanismes efficaces de coordination en la matière.

Cette cérémonie, à laquelle ont pris part des députés et plusieurs autres responsables, a été marquée par le vernissage d’une exposition de peintures, d’écritures, de sculptures et de photographies du peintre mexicain Pancho Cardenas, intitulée “Ponts de la fraternité, vues sur le Maroc”, qui durera un mois et destiné à faire connaître au public mexicain des œuvres d’art inspirées de paysages sahariens des provinces du Sud du Royaume, et plus particulièrement de la ville de Tan-Tan.

Bouton retour en haut de la page
Fermer