Les éléments de la préfecture de police de Rabat ont organisé, mercredi au Centre de transfusion sanguine, une collecte de sang, pour pallier le manque qu’enregistrent les centres de transfusion sanguine de par le Royaume, durant cette conjoncture exceptionnelle marquée par la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Acte noble et initiative humaine de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), cette opération vise à consacrer la culture du don de sang et à consolider les valeurs de la solidarité entre les citoyens, pour venir en aide aux malades ayant besoin de sang surtout dans cette période difficile.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des recommandations et instructions de la DGSN et intervient en partenariat avec le Centre de transfusion sanguine, le Centre de santé et l’Inspection de la DGSN, a indiqué le chef d’état-major du corps urbain à la préfecture de police de Rabat, Rachid Brikat, dans une déclaration à la chaine M24 de la MAP.

Tous les éléments de la préfecture de police de Rabat, tous grades et unités confondus, ont participé à cette opération qui se veut un “devoir national qui s’ajoute au devoir sur la voie publique”, a-t-il souligné.

De son côté, Mme Rajane Ettaki, médecin commissaire à la préfecture de police Rabat, a indiqué que cette opération a été organisée sous la supervision de la DGSN en coordination avec l’Inspection des services de santé et le Centre de transfusion sanguine.

Cette opération supervisée aussi par des responsables de la préfecture de police de Rabat a vu la participation d’un grand nombre de fonctionnaires, en civil comme en uniforme, dans le seul but “d’accomplir ce devoir national qui n’est pas moins important que le devoir de préserver la sécurité et la sûreté des citoyens”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer