Le Rabat Business School, relevant de l’Université internationale de Rabat (UIR), et l’École supérieure des sciences commerciales d’Angers en France (ESSCA School of Management) ont signé, récemment, plusieurs accords de coopération portant sur la mobilité et la double diplomation de leurs étudiants en Bachelor et en Master.

Au-delà des périodes d’échange semestrielles sur les campus des deux établissements (Rabat, Paris, Angers et Budapest), les étudiants respectifs pourront inscrire leurs parcours académiques dans le cadre d’une double diplomation, tant au niveau du Bachelor que des Programmes Grande École (Master in Management), indique mercredi un communiqué de l’UIR.

Cette nouvelle coopération s’inscrit dans le cadre du plan stratégique 2021-2026 du Rabat Business School, qui vise à renforcer le développement de l’agilité interculturelle des étudiants en leur offrant la possibilité de se confronter à d’autres cultures et d’autres pratiques du management, tant sur le campus de Rabat, avec l’accueil d’un nombre de plus en plus important d’étudiants internationaux, que sur les campus des partenaires à l’étranger, souligne le directeur général de Rabat Business School, Olivier Aptel, cité dans le communiqué.

L’ESSCA fait partie du 1% d’écoles en management dans le monde triplement accréditées par l’Association to Advance Collegiate Schools of Business-AACSB/European Quality Improvement System-EQUIS/Association of Masters of Business Administration-AMBA, pour l’excellence de son programme, son ouverture internationale et sa proximité avec les entreprises, a-t-il expliqué, se réjouissant de ce partenariat qui sera complété par d’autres initiatives, notamment en matière de recherche.

Accréditée par l’AACSB et classée N°1 au Maroc et en Afrique du Nord (Jeune Afrique 2020), Rabat Business School compte plus de 1.401 lauréats après ses dix années d’existence. Avec près de 110 partenaires internationaux, Rabat Business School a développé 2 programmes Bachelors, 6 Masters, un Programme Grande École et un EMBA.

Bouton retour en haut de la page
Fermer