Au moins 132 personnes ont été tuées au Soudan dans des affrontements tribaux depuis samedi autour d’El-Geneina, capitale du Darfour-Ouest, selon le gouverneur de cette région troublée où l’état d’urgence a été décrété.

“Selon les rapports médicaux, le nombre de morts est à présent de 132”, a indiqué lors d’une conférence de presse à Khartoum Mohamed Abdallah Douma, le gouverneur de cette région frontalière du Tchad. Il a ajouté que “la situation était désormais relativement stable”, qu’il n’y avait “plus de combats” mais que le “pillage” continuait.

Bouton retour en haut de la page
Fermer