Dans un entretien à la MAP, le directeur de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de Marrakech-Safi, Moulay Ahmed Karimi, nous éclaire sur la programmation des examens du baccalauréat en ces circonstances exceptionnelles, l’expérience de l’enseignement à distance, la gestion de la phase post-confinement et la prochaine rentrée scolaire.

1-Assurer le bon déroulement des examens du baccalauréat en ces circonstances exceptionnelles est un défi de taille, comment comptez-vous le relever?

La reprise des études en présentiel en septembre prochain et le maintien des examens du baccalauréat est une décision très bien réfléchie et rassurante qui témoigne du travail de grande ampleur qui a été accompli à tous les niveaux depuis le déclenchement de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Nous sommes entrain de se préparer pour assurer le bon déroulement des examens dans les meilleures conditions. Notre objectif principal est de préserver la sécurité sanitaire des élèves et des cadres pédagogiques et de garantir l’égalité des chances à l’école.

Pour le faire, nous avons déjà commencé par la préparation des centres des examens et la mise en place des conditions d’hygiène et de prévention, en parfaite coordination avec les autorités compétentes.

Par la suite, il sera procédé à la stérilisation initiale et durant la période des examens des salles, la prise et contrôle de température, la stérilisation des enveloppes et des centres de correction.

De même, le principe de distanciation sociale sera respecté à travers la programmation de la session ordinaire de l’examen national unifié du Baccalauréat 2020 en deux pôles, les 03 et 04 juillet prochain pour les lettres et l’enseignement originel et du 06 au 08 juillet prochain pour les sciences-techniques et le Bac professionnel, alors que l’examen régional unifié de la première année du baccalauréat, est prévu les 4 et 5 septembre 2020.

Cette répartition en pôles permettra, sans nul doute, de diminuer les rassemblements et le risque d’une éventuelle contamination, car notre souci majeur demeure la préservation de la santé publique.

2-Comment vous vous êtes préparés pour la phase post- confinement?

Nous avons entrepris une série de mesures pour la levée progressive du confinement sanitaire, à travers la création d’un comité régional pour superviser cette opération, ainsi que des comités provinciaux pour la mise en oeuvre des mesures relatives au déconfinement.

Parmi ces mesures figurent notamment, l’organisation de l’accueil, la restriction des réunions de groupe, la continuité des réunions à distance, la stérilisation régulière et permanente des locaux, le retour progressif des fonctionnaires, ainsi que la réduction de l’utilisation du papier et l’adoption de la digitalisation, en consacrant la numérisation de toutes les procédures et les démarches.

3-Quelles mesures avez-vous adopté pour réussir la prochaine rentrée scolaire?

Dans le cadre des préparatifs pour la prochaine rentrée scolaire, nous avons lancé l’opération d’inscription en ligne pour les nouveaux élèves et nous avons mis en place une plateforme spécialisée d’orientation scolaire, conformément au processus d’enseignement à distance, qui permettra de traiter les demandes des élèves par des cadres spécialisés.

Nous allons également programmer des cours de soutien et des révisions durant le mois de septembre pour tous les niveaux, afin de consolider les acquis et connaissances des élèves et leur permettre de poursuivre leur cursus scolaire dans les meilleures conditions.

Plusieurs scénarios sont en cours, tout en tenant compte du développement de la situation sanitaire.

4-Comment l’école marocaine a-t-elle pu s’adapter avec l’enseignement à distance?

L’expérience de l’enseignement à distance s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale, comme réponse rapide et efficace à l’alternative de l’enseignement en présentiel, suspendu provisoirement jusqu’au mois de septembre prochain en raison de la crise sanitaire induite par la propagation de la pandémie du coronavirus.

Pour réussir cette phase, toutes les composantes de la famille d’enseignement et de la formation se sont mobilisées sur les plans national, régional et local pour assurer le passage au digital et permettre aux élèves de poursuivre leur apprentissage à distance dans de meilleures conditions, via les plateformes mises en place à cette fin (TelmidTICE…), ou bien à travers des cours enregistrés pour la télévision, outre la formation des comités techniques chargés du traitement, de suivi et d’accompagnement des élèves et de la mise en place du programme scolaire.

En termes de chiffres, près de 6.000 contenus numériques ont été mis à la disposition de toutes les branches d’études et les différents niveaux scolaires, et 600.000 élèves utilisent quotidiennement la plateforme d’enseignement à distance.

De même, des séances pour la préparation aux examens à distance ont été programmées, tout en accordant un intérêt particulier à la vie scolaire, en diffusant les créations artistiques des élèves, ainsi que l’organisation des classes virtuelles.

Cette expérience a fait preuve d’un engagement inouï de l’ensemble du corps professoral, des directeurs et inspecteurs, ainsi que des partenaires qui ont contribué largement à la réussite de l’apprentissage en ligne.

L’enseignement à distance se présente aujourd’hui non pas uniquement comme une alternative à l’enseignement en présentiel, mais comme étant une opportunité idoine pour consacrer l’ouverture sur les nouvelles technologies en matière d’enseignement.

5- Un dernier mot…

Nous sommes fiers des efforts consentis et de la stratégie adoptée par le Royaume, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour endiguer la propagation de la pandémie du Covid-19.

Je tiens aussi à saluer la mobilisation exemplaire de toutes les composantes du corps professoral et pédagogique qui n’ont ménagé aucun effort pour réussir l’expérience de l’enseignement à distance et assurer la continuité de l’activité pédagogique durant le confinement sanitaire et ce, dans de meilleures conditions.

Bouton retour en haut de la page
Fermer