La ministre de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali a mis en exergue, lundi, les mesures mises en place par le gouvernement pour protéger les femmes et jeunes filles des violences domestiques, tout en tenant compte des risques liés à la propagation de la Covid-19.

Intervenant lors d’une visioconférence, portant sur le dialogue politique régional de lutte contre les violences faites au femmes et aux jeunes filles, à la lumière de la crise sanitaire de Covid-19, organisée par l’Initiative Féministe EuroMed et le ministère de développement social de Jordanie, Mme El Moussali a mis en relief la campagne nationale numérique de sensibilisation pour protéger les femmes et les filles de toutes les formes de violence, notamment en période de confinement, de même que la mise en place de quelque 65 centre d’accueil de femmes victimes de violences.

La responsable gouvernementale n’a pas manqué d’aborder la mise en place de la plateforme “Kolona Maak” dédiée à l’écoute, au soutien et à l’orientation des femmes et des filles en situation de précarité, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par ailleurs, la ministre a abordé la question de la santé des femmes dans un contexte de pandémie, faisant référence aux décisions gouvernementales dans le domaine de la santé.

Mme El Moussali n’a pas manqué d’évoquer le programme “Tamkine” se concentre sur la réalisation de trois axes stratégiques, à savoir “l’accès aux opportunités économiques”, “l’éducation et la formation” et “un environnement approprié et durable pour l’autonomisation économique des femmes et la protection et l’amélioration de leurs droits”.

Outre les mesures structurelles du programme visant à améliorer les indicateurs de participation des femmes à la vie économique, la responsable gouvernementale a relevé l’existence de mesures d’urgence, notamment aux niveaux de la communication, de l’accompagnement et de l’intervention directe auprès des catégories ciblées, affirmant que ces mesures permettent l’amélioration des conditions de vies des femmes et des jeunes filles et la garantie de leurs droits.

Par ailleurs, Mme El Moussali a rappelé que SM le Roi Mohammed VI a présenté, lors du discours du Trône, un plan de relance économique visant à injecter l’équivalent de 12 milliards de dollars dans l’économie nationale, la création d’un fonds d’investissement pour accompagner les secteurs productifs essentiels et la mise en place d’une couverture sociale universelle.

Elle a appelé à invoquer l’approche la plus importante pour gérer la période pandémique, à savoir les efforts concertés de toutes les parties prenantes pour parvenir à une justice sociale, en élaborant et en améliorant des politiques et des programmes liés à la protection des femmes contre la violence et à la promotion de leurs droits, conclut le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer