Deux conventions de partenariat ont été signées samedi à Rabat, visant à promouvoir des normes et des démarches de management de la santé et la sécurité au travail.

La première convention, signée entre le ministère de la Santé, le Groupement interprofessionnel de développement et de sécurité (GIPSI) et la Fédération nationale de la santé (FNS), a pour objectif d’assurer la protection sanitaire au travail ainsi que le renforcement du dialogue interprofessionnel et du partenariat public-privé pour l’atteinte de la couverture de santé universelle.

La seconde convention, signée entre l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) et la FNS, sous l’égide du ministère de la santé, vise quant à elle l’atteinte de la couverture de santé universelle à l’horizon 2022 et la contribution à la mise en oeuvre des programmes de prévention et de l’organisation de l’offre de soins, conformément à la politique générale de l’État et aux projets stratégiques de l’ANAM et ce, en faveur d’une régulation optimale des régimes de l’assurance maladie obligatoire de base.

A cette occasion, le ministre de la Santé, Khaled Ait Taleb, a mis l’accent, dans une déclaration à la presse, sur l’importance des conventions de partenariat signées, dès lors qu’elles réunissent les systèmes de santé dans les secteurs public et privé, dans toutes leurs composantes, tout comme elles consolident les valeurs de solidarité et de confiance qui ont émergé en ces temps de pandémie.

Il s’agit, a-t-il dit, d’unifier les efforts de toutes les parties intervenant dans le secteur de la santé afin de servir le citoyen, en adhérant aux chantiers conduits par le ministère de la Santé, mais aussi en vue de surmonter la crise d’appartenance et de l’action fragmentée.

Pour sa part, le président de la FNS, Moulay Said Afif, a indiqué que la première convention signée entre le ministère de la santé, la FNS et le GIPSI s’inscrit dans le cadre du renforcement de la sécurité au travail, surtout que “la pandémie a nettement mis en avant le rôle primordial des usines en termes de promotion de l’activité économique”.

Cette convention, a-t-il expliqué, est principalement axé sur la santé au travail, en particulier dans cette conjoncture caractérise par la propagation de la pandémie du Covid et ses répercussions sur le secteur économique.

Pour la seconde convention signée entre la FNS et l’ANAM, elle vise à alléger les coûts pour les assurés et à encourager le recours aux médicaments génériques afin de rationaliser les dépenses, a ajouté M. Afif.

De son côté, le directeur général de l’ANAM, Khalid Lahlou, a souligné que cette convention a été signée conformément aux Hautes instructions royales contenues dans le discours prononcé par Sa Majesté le Roi à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 5ème année législative de la 10ème législature, relatives à la généralisation de l’assurance maladie obligatoire à l’horizon 2022.

Cette convention vise à renforcer le dialogue entre les secteurs public et privé, dans le cadre de l’ouverture et de l’élargissement de la base de discussion, afin d’atteindre les objectifs du chantier de la couverture sanitaire universelle, a poursuivi M. Lahlou, notant que cette convention se veut un renforcement de l’atteinte optimale des objectifs de la stratégie de l’Agence pour 2020-2024.

A son tour, le vice-président du GIPSI, Khalid Missaoui, a relevé que la convention entre le ministère de la Santé et le Groupement vise à fédérer les efforts pour renforcer le système de santé et de sécurité au travail, notamment en fournissant les conditions optimales de travail et de prévention sanitaire dans les usines.

En marge de la cérémonie de signature de ces deux conventions, des intervenants dans le secteur de la santé ont été unanimes à souligner que cette initiative, la première du genre, contribuera à l’unification des efforts des systèmes public et privé et à la mise en œuvre du contenu du discours Royal, en plaçant la promotion du champ social et l’amélioration des conditions de vie des citoyens au cœur de la dynamique du développement économique.

Bouton retour en haut de la page
Fermer