Le gouvernement mauritanien a annoncé, jeudi, que les heures de couvre-feu seront prolongées dans le pays, à partir de l’Aïd Al-Fitr, pour une période de trois semaines, afin d’endiguer la propagation du Coronavirus.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du gouvernement, Sidi Ould Salem, a déclaré qu’un couvre-feu a été institué de 16 heures à 6 heures à partir du jour de l’Aïd al-Fitr et la journée suivante.

Commentant les résultats du Conseil des ministres restreint, le porte-parole a indiqué que le conseil a pris plusieurs mesures, citant particulièrement l’instauration du couvre-feu pour les trois semaines suivant le lendemain de la fête, de 20 heures à 6 heures, une disposition qui peut-être renouvelée et qui est sujette à des modifications, ainsi que la suspension de la prière de l’aid Al-Fitr suite à la concertation des ministères des Affaires étrangères et de l’Enseignement originel avec les Oulémas.

Il s’agit aussi de renforcer les mesures préventives au niveau des marchés et des mosquées où le port du masque et la distanciation physique sont strictement obligatoires, d’examiner les cas des Mauritaniens à l’étranger en instance de retour en vue de leur rapatriement, en particulier des malades évacués, des personnes âgées et des fonctionnaires qui étaient en mission, a précisé la même source.

Il est question aussi de rendre obligatoire le port du masque dans les transports et de limiter le nombre des passagers, outre le report de l’ouverture des établissements scolaires et universitaires jusqu’à la fin du mois de juin dans l’attente de l’examen, par le comité ministériel concerné en concertation avec le ministère de la Santé, des propositions portant sur les différents cas de figure et les dispositions d’accompagnement qu’elles impliquent.

Le porte-parole officiel du gouvernement a rappelé que la situation actuelle exige un auto-confinement de toutes les personnes non porteuses de virus pour leur propre sécurité et celle de leurs familles, les déplacements devant se limiter au strict nécessaire et être entourés de toutes les précautions, ajoutant qu’il existe différents autres niveaux de confinements pour les personnes testées positives : les porteurs asymptomatiques, les malades avec symptômes légers et ceux qui présentent de lourds symptômes et qui sont admis dans les hôpitaux.

Sidi Ould Salem a, à cette occasion, appelé les citoyens et les étrangers résidant en Mauritanie à observer la plus grande vigilance, à respecter scrupuleusement ces mesures préventives ainsi que les recommandations et consignes édictées par les services spécialisés pour se protéger et alléger la pression sur le système national de santé.

Il a, enfin, assuré que toutes les personnes en confinement sont en bonne santé, qu’ils bénéficient d’un suivi médical constant et vivent dans des conditions d’hébergement convenable.

Bouton retour en haut de la page
Fermer