Le conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a examiné et adopté le projet de loi 32-20 modifiant et complétant la loi 12-96 portant réforme du Crédit Populaire du Maroc.

Présenté par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme administrative, ce projet de loi s’inscrit dans le cadre du soutien aux ambitions du groupe du Crédit Populaire du Maroc face à la nécessité d’apporter des modifications à la loi n° 12-96, a indiqué le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Il a ajouté que ces modifications s’inscrivent dans le cade de la consolidation du caractère coopératif du Crédit Populaire du Maroc, en faisant des Banques Populaires Régionales (BPR) des actionnaires majeurs de la Banque Centrale Populaire (BCP), et en actualisant le cadre juridique du Crédit Populaire du Maroc conformément à la loi 103-12 relative aux établissements de crédit et organismes assimilés.

M. Amzazi a tenu à noter que cette réduction de la contribution des Banques Populaires Régionales au capital de la BCP devrait se faire progressivement avec les différentes augmentations du capital de la BCP.

Bouton retour en haut de la page
Fermer