Un total de 330 audiences ont été tenues à distance et 5.006 affaires mises au rôle dont 2.091 ont été tranchées, depuis le lancement du dispositif des procès à distance, a indiqué lundi le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ).

Dans un communiqué consacré au bilan de ce dispositif sur la période du 11 au 15 mai, le conseil a exprimé sa fierté du bilan important et des indicateurs positifs qui ont pu être réalisés depuis le début de cette opération.

Un total de 5.322 détenus ont été jugés à distance afin de les protéger ainsi que l’ensemble des employés et des usagers, contre les éventuels risques sanitaires auxquels ils peuvent être exposés lors de leur transfert au siège du tribunal en ces circonstances exceptionnelles, indique le conseil, ajoutant que 206 d’entre eux ont été libérés pour diverses raisons.

Ces chiffres et indicateurs, a relevé le CSPJ, reflètent à coup sûr les efforts constants déployés par les institutions et professionnels dans le souci de consolider les meilleures pratiques et d’impulser ce chantier important à tous les niveaux.

Le Conseil s’est dit, dans ce contexte, engagé à mettre en œuvre le dispositif des procès à distance par un suivi régulier de tous ses volets organisationnel, technique et humain dans les différents tribunaux du Royaume, en vue de jeter les bases de cet ambitieux projet de réforme dans un contexte national et international exceptionnel qui exige des approches et des mesures participatives et proactive qui préservent la santé et la sécurité de tous.

Bouton retour en haut de la page
Fermer