Un total de 338 audiences ont été tenues à distance et 6.290 affaires mises au rôle dont 2.337 ont été tranchées, entre le 1er et le 05 juin, a indiqué lundi le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ).

Un total de 7.562 détenus ont été ainsi jugés à distance afin de les protéger contre les éventuels risques sanitaires en cette conjoncture exceptionnelle, a précisé le CSPJ dans un communiqué.

Le conseil s’est dit fier du bilan important et des indicateurs positifs réalisés depuis la mise en oeuvre de ce programme ambitieux et remarquable, à la faveur de l’adhésion sérieuse et responsable de tous les pouvoirs et institutions et les autres acteurs intervenant dans le secteur de la justice dans un cadre de coopération et d’harmonie, selon la même source.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du suivi et du souci de mettre en oeuvre de manière idoine le dispositif relatif aux procès à distance, qui a entamé son deuxième mois dans les différents districts judiciaires des tribunaux du Royaume, en tant que l’un des choix stratégiques pour faire face aux répercussions de la crise sanitaire mondiale provoquée par le nouveau coronavirus, tout en s’adaptant aux exigences de l’état d’urgence sanitaire à travers une gestion efficiente du service judiciaire pour protéger la santé de tous les usagers et en garantissant aux détenus des procès équitables dans des délais raisonnables, a expliqué le communiqué.

Tout en saluant l’ensemble des partenaires et acteurs impliqués dans ce programme, le CSPJ a souligné que les chiffres et indicateurs incitent à la poursuite de ce dispositif, en veillant au développement de ses mécanismes et infrastructures techniques, humains et logistiques, en vue de réaliser les objectifs escomptés conformément aux garanties constitutionnelles et juridiques.

Bouton retour en haut de la page
Fermer